Mondial (F) : Les Bleues signent un succès probant contre l'Islande

Mondial (F) : Les Bleues signent un succès probant contre l'Islande ©Panoramic, Media365

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 02 décembre 2023 à 19h40

Après une entrée en lice dans le Mondial 2023 poussive face à l'Angola, les Bleues ont signé une prestation de bien meilleure facture pour venir à bout de l'Islande (22-31) et valider leur billet pour le Tour Principal.



Les Bleues n'ont pas commis deux fois la même erreur. Ce jeudi, pour leur entrée en lice dans l'édition 2023 du Mondial féminin, les joueuses d'Olivier Krumbholz ont signé une performance loin de leurs standards face à l'Angola. Au moment de retrouver le parquet de la DNB Arena de Stavanger pour y défier l'Islande, les Tricolores savaient qu'elle devaient faire mieux. Les premières minutes ont été très rassurantes. En effet, Laura Glauser (7 arrêts à 41% d'efficacité) a dû attendre la 9eme minute pour encaisser un premier but. De l'autre côté du terrain, l'attaque tricolore a fait le spectacle avec notamment Sarah Bouktit (5 buts sur 6 tirs) pour son premier match dans un championnat du monde. Première à se présenter pour un jet de sept mètres, la Messine a trompé Elin Thorsteinsdottir (14 arrêts à 31% d'efficacité) mais cette dernière a ensuite été impériale dans l'exercice. Les Bleues se sont reposées sur l'avantage de sept longueurs construit dans ces huit minutes. Malgré la bonne volonté de Sandra Erlingsdottir (7 buts sur 9 tirs), les Islandaises ont vu la barre des dix longueurs de retard se rapprocher pour être atteinte à sept minutes de la pause. Elle a même été dépassée grâce à Orlane Kanor (5 buts sur 5 tirs) en toute fin de première période.

Les Bleues moins en place en deuxième période

Une dernière réalisation de Thea Sturludottir (3 buts sur 10 tirs) a permis aux Islandaises de retrouver leur vestiaire à dix longueurs des Bleues. Après ce premier acte pratiquement parfait, Olivier Krumbholz a fait tourner son effectif avec Hatadou Sako (5 arrêts à 29% d'efficacité) qui a pris place dans la cage. Si les premières minutes ont été convaincantes, malgré des difficultés à sept mètres, les Bleues ont connu un trou d'air autour de la 40eme minute. En effet, l'écart porté à douze unités par Estelle Nze Minko (4 buts sur 6 tirs) a été réduit par le 4-0 réussi par les Islandaises en six minutes. La défense en 1-5 mise en place par Arnar Petursson pour déranger l'attaque tricolore a parfaitement fonctionné. Il en fallait toutefois plus pour que ce match bascule. Coralie Lassource (1 but sur 2 tirs) et Méline Nocandy (2 buts sur 5 tirs) ont retrouvé de l'efficacité en attaque pour remettre l'équipe de France à plus de dix longueurs de son adversaire. Au bout de cinq dernières minutes en pente douce, les Bleues s'imposent de neuf longueurs (22-31). Ce deuxième succès en deux matchs permet aux Tricolores de s'assurer une place au Tour Principal avant de conclure cette entame de tournoi face à la Slovénie ce lundi. Un match qui nécessitera aux joueuses d'Olivier Krumbholz une concentration pendant toute la rencontre afin de poursuivre ce sans-faute.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.