Mondial (F) : Les Bleues officiellement qualifiées pour les quarts de finale

Mondial (F) : Les Bleues officiellement qualifiées pour les quarts de finale ©Panoramic, Media365

Aurélien Canot, Media365, publié le vendredi 08 décembre 2023 à 23h05

Toujours invaincue dans ce Mondial, l'équipe de France n'a pas fait de détails (32-22), vendredi à Stavanger face à la Corée du Sud, lors de son cinquième match du tournoi. Un nouveau succès qui permet aux Bleues de se hisser en quarts de finale.


Les Bleues reçues cinq sur cinq. Battues en finale de la dernière édition par la Norvège, les vice-championnes du monde se rapprochent doucement d'une nouvelle finale. Toujours invaincues malgré des débuts cahoteux face à l'Angola, les Françaises, qui n'ont plus jamais connu aucune difficulté depuis ce match d'ouverture face à des championnes d'Afrique toutes proches d'arracher le match nul, ont poursuivi leur parcours sans-faute vendredi en ne laissant aucune chance (32-22) à la Corée du Sud, championne d'Asie en titre. Cinquième victoire en cinq match à l'arrivée pour les championnes olympiques, désormais officiellement qualifiées pour les quarts de finale (NDLR : La Norvège a pulvérisé - 34-21 - la Slovénie plus tard dans la soirée) avant d'affronter la redoutable Norvège dimanche pour ce qui constituera le premier test dans ce Championnat du monde pour les joueuses d'Olivier Krumbholz. Avant de défier les quadruples championnes du monde norvégiennes, une fois n'est pas coutume dans le cadre d'un match qui ne sera pas couperet, les Tricolores, portées par une Orlane Kanor déchaînée (7 buts en... 7 tentatives) et avec le retour sur le parquet de Laura Flippes (un but), ont répété leurs gammes contre des Sud-Coréennes déjà éliminée avant le coup d'envoi du match qui ont certes inscrit les trois premiers buts de cette rencontre, avant d'en prendre six d'affilée.

Les Bleues irrésistibles après la pause

Une fois lancées (la France a mis cinq minute pour inscrire son premier but), les Bleues n'ont plus relâché l'étreinte, et non contentes de compter cinq buts d'avance à la pause (17-12), grâce notamment aux arrêts de Laura Glauser (7 arrêts à 37%), elles ont appuyé encore un peu plus sur l'accélérateur au retour des vestiaires dès l'entame d'une seconde mi-temps qui a tourné à la démonstration pour les finalistes malheureuses de la dernière édition, qui ont même mené à un moment de onze buts (30-19 en toute fin de match). Une nouvelle preuve des ambitions que peuvent nourrir les Françaises à l'aube de ce premier gros test face à la Norvège, et avant de peut-être se hisser de nouveau sur la dernière marche. Pour le moment, c'est bien parti.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.