Starligue (J24) : Le titre reste possible pour le PSG Handball, la relégation se précise pour Massy et Saran

Starligue (J24) : Le titre reste possible pour le PSG Handball, la relégation se précise pour Massy et Saran©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 16 mai 2018 à 21h53

Vainqueur d'Aix après voir vécu 40 minutes difficiles, le PSG Handball prend provisoirement la tête du championnat et peut toujours croire au titre. Massy, battu par Chambéry, et Saran, tenu en échec par Cesson-Rennes, sont quasiment relégués en Proligue.

Le PSG Handball a longtemps cru que Wesley Pardin allait lui saper le moral et mettre à mal ses espoirs de titre à l’issue de la saison. Auteur de dix arrêts dont trois sur penalty face à Mikkel Hansen ou Uwe Gensheimer dès les premiers instants du match, le gardien d’Aix a fait mieux que tenir la barraque pendant la première mi-temps. Sur un faux-rythme, les coéquipiers de Nedim Remili (7 buts sur 11 tirs) ont fait la course derrière le PAUC pendant 20 minutes et il a fallu deux penalties signés Uwe Gensheimer (8 buts sur 10 tirs) dans les derniers instants de la première période pour que le club de la Capitale retrouve les vestiaires avec deux longueurs d’avance (15-13).


Douze minutes de trou noir qui profite au PSG


Si les Aixois ont immédiatement recollé au score d’entrée de deuxième période, les Parisiens ont su hausser le rythme autant que les Aixois ont connu une incroyable série malheureuse. Pendant pas moins de douze minutes, les attaquants du PAUC n’ont pas trouvé la faille dans la défense parisienne, butant également sur Rodrigo Corrales (12 arrêts à 52,17% de réussite) entré en deuxième période pour relayer un Thierry Omeyer peu en réussite (3 arrêts à 21,43% de réussite). Un énorme trou d’air pendant lequel le PSG Handball n’a pas fait de détails pour prendre sept longueurs d’avance. Dès lors, le match était joué et c’est finalement avec onze longueurs d’avance (33-22) que les Parisiens s’imposent. Une victoire qui leur permet de reprendre très provisoirement la tête du championnat avant le match de Montpellier face à Nantes jeudi.


Saran et Cesson-Rennes ne se départagent pas, Dunkerque revient sur Aix


Il y avait un véritable « match de la peur » ce mercredi soir entre Saran, premier relégable, et Cesson-Rennes, premier non-relégable. Une rencontre qui n’a pas vu de vainqueur (29-29) et qui contraint les deux équipes à un statu quo de part et d’autre de la ligne de flottaison, ce qui condamne presque les joueurs du Loiret, qui ont trois points de retard avec deux journées à jouer. La défaite d’Aix sur le parquet du PSG fait les affaires de Dunkerque. L’USDK a logiquement pris le meilleur sur Tremblay (37-32) et revient à hauteur du PAUC. Devant, Saint-Raphaël a pris le meilleur sur Ivry (25-31) et ne compte plus que deux points de retard sur Nantes avant le match du « H » à Montpellier. Chambéry prend pour sa part le meilleur sur Massy (27-24) et condamne presque le club de l’Essonne à la relégation. Enfin, dans le match du ventre mou, Toulouse est allé s’imposer à Nîmes (33-35).


HANDBALL - STARLIGUE / 24EME JOURNEE


Mercredi 16 mai 2018


PSG Handball - Aix : 33-22


Chambéry - Massy : 27-24


Dunkerque - Tremblay : 37-32


Ivry - Saint-Raphaël : 25-31


Nîmes - Toulouse : 33-35


Saran - Cesson-Rennes : 29-29


Jeudi 17 mai 2018


20h45 : Montpellier - Nantes

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.