Starligue (J20) : Nantes ne parvient pas à faire tomber le PSG

Starligue (J20) : Nantes ne parvient pas à faire tomber le PSG©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 12 avril 2018 à 22h35

Accocheurs en deuxième période, Nantes a tout donné mais le PSG Handball reste sur sa lancée et revient à deux points de Montpellier.

Au lendemain du succès de Montpellier face à Tremblay, c’est un duel de dauphins qui agitait la 20eme journée de Starligue ce jeudi. Dans son antre du Stade Pierre-de-Coubertin, le PSG Handball avait un défi de taille qui l’attendait face au HBC Nantes. Pour sa première depuis l’annonce de sa retraite en fin de saison, Daniel Narcisse a été la surprise du chef de cette rencontre avec un poste de défenseur en chef dans la rotation attaque-défense en première période. Si les deux équipes se sont rendu coup pour coup dans les dix premières minutes, les Parisiens ont profité d’un Thierry Omeyer bien présent dans sa cage pour passer en tête et prendre jusqu’à quatre buts d’avance à sept minutes de la mi-temps.

Un match âpre où le PSG a vite pris la main...

Mais ce duel entre les deux premiers du dernier championnat a souvent tourné au duel d’hommes comme l’accrochage entre Uwe Gensheimer et Espen Lie Hansen. Malgré un marcher, Sander Sagosen clôture le premier acte sur une réalisation face à Cyril Dumoulin pour donner trois buts d’avance au club de la Capitale (17-14). En supériorité numérique pour lancer la deuxième mi-temps suite à la sanction contre Dominik Klein dans les dernières secondes des 30 premières minutes, le PSG Handball a profité d’une inspiration de Thierry Omeyer suite à un arrêt pour prendre cinq buts d’avance. Pas à l’aise sur le terrain, les joueurs de Thierry Anti ont subi le jeu physique des Parisiens pour compter jusqu’à six buts d’avance. Mais, en vue des échéances à venir et notamment un quart de finale de Ligue des Champions face à Skjern, les Nantais ont peut-être perdu gros avec la blessure d'Eduardo Gurbindo, qui a été manipulé aux cervicales sur le banc du « H ».

...avant de voir Nantes ne jamais rendre les armes

C’est alors que les Nantais sont revenus dans le match tout en profitant d’une violente baisse de régime des joueurs de Noka Serdarusic, incapables de marquer pendant plus de cinq minutes entre la 49eme et la 54eme minute de la rencontre. De cinq buts, l’écart est passé à un but grâce à une défense enfin de place, aux arrêts d’Arnaud Siffert, entré à la mi-temps à la place de Cyril Dumoulin, et à l’efficacité de Kiril Lazarov, notamment sur penalty face à Thierry Omeyer. Un match totalement relancé mais, comme souvent cette saison, les Parisiens se sont montrés solides dans la tête et précis dans le jeu pour se remettre dans le sens du jeu tant en retrouvant de l’allant offensif que de la solidité défensive, comme cette intervention d’Henrik Mollgard sur la dernière offensive nantaise. Malgré le carton rouge contre Luka Karabatic en début de dernière minute, le PSG Handball s’impose de deux buts (31-29). Un succès qui permet au PSG de maintenir la pression sur Montpellier et de prendre cinq points sur le « H » pour la deuxième place.

HANDBALL - STARLIGUE / 20EME JOURNEE

Mercredi 11 avril 2018

Dunkerque – Nîmes : 27-30

Massy - Saint-Raphaël : 25-36

Tremblay - Montpellier : 19-29

Aix - Toulouse : 29-30

Jeudi 12 avril 2018

PSG Handball – Nantes : 31-29

Samedi 14 avril 2018

20h00 : Saran - Ivry

Mercredi 25 avril 2018

20h00 : Chambéry – Cesson-Rennes

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU