Starligue (J17) : Premier accroc pour le PSG

Starligue (J17) : Premier accroc pour le PSG©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le jeudi 27 février 2020 à 22h31

Le PSG, qui avait tout gagné depuis le début de saison en Starligue, a connu son premier accroc, jeudi soir à Nantes (29-29).

Le PSG ne fera pas le Grand Chelem. Si les joueurs parisiens n'y croyaient pas vraiment, les supporters du club de la Capitale, eux, se prenaient à rêver de voir leurs protégés terminer la saison avec uniquement des victoires. Un espoir qui s'est envolé jeudi soir sur le parquet de Nantes, où cette équipe parisienne qui avait tout gagné jusqu'à maintenant en Starligue a connu son premier accroc (29-29) en clôture de la 17eme journée. Le PSG est même passé à rien de sa première défaite de la saison. Après qu'Olivier Nyokas (6 buts) a mis un terme à 6'45 sans but de son équipe pour égaliser à 29-29, Nicolas Tournat (6 buts également) a en effet eu la balle de match. Mais au même titre qu'il avait sorti le grand jeu un peu plus tôt face à Valero Rivera alors que les deux équipes étaient déjà à égalité (28-28), Rodrigo Corrales (13 arrêts à 38%) a sorti une parade réflexe exceptionnelle sur le tir à bout portant du Nantais. Le H et Paris se quittent donc sur un match nul, le premier pour les Parisiens cette saison, mais surtout un match nul qui laissera un fort goût amer à Rock Feliho et ses partenaires. Face au leader toujours invaincu (16 victoires, 1 nul désormais), Nantes a en effet fait très longtemps la course en tête. Après un départ canon des hommes de la Loire-Atlantique et d'un Nyokas tout de suite bouillant, le H a même compté très vite quatre buts d'avance tandis que Paris se trouvait toujours au point mort (4-0). Un écart que les locaux ont conservé pratiquement jusqu'à la pause.


Le Nantais Tournat rate la balle de match



Malheureusement pour eux, dans le sillage d'un Sander Sagosen de gala jeudi soir (11 buts pour 13 tirs), le PSG est revenu à un but juste avant le retour aux vestiaires (16-15). Dès le début de la seconde mi-temps, Paris, qui n'avait encore jamais mené, est même passé devant au score pour la première fois de la partie, sur un but de Viran Morros (18-17). A un gros quart d'heure de la fin (23-23), David Balaguer a permis à Nantes de recoller juste avant que Tournat ne remette le H devant (24-23). Et avec un Emil Nielsen (7 arrêts à 35%) héroïque dans son but (Cyril Dumoulin - 6 arrêts à 27% - avait disputé toute la première période), les joueurs d'Alberto Entrerrios pouvaient légitiment nourrir l'espoir de devenir la première équipe à faire chuter Paris cette saison en championnat. Vous connaissez la suite : après que Luc Abalo a redonné un but d'avance aux Parisiens (29-28), Nyokas a égalisé et Tournat a manqué ce tir qui aurait stoppé l'impressionnante série des quintuples champions de France en titre. Avec ce nul, Nantes reprend la deuxième place à Nîmes derrière le PSG, mais cela n'enlèvera pas les regrets des Ligériens sur cette rencontre. Pas plus que cela ne les consolera de ne pas avoir su inscrire ce but de la gagne.

STARLIGUE / 17EME JOURNE
Mercredi 26 février 2020
Aix - Ivry : 32-25
Créteil - Istres : 27-26
Nîmes - Dunkerque : 30-28
Toulouse - Chartres : 29-33
Tremblay - Chambéry : 29-27
Montpellier - St-Raphaël : 35-34

Jeudi 27 février 2020
Nantes - PSG : 29-29

>>> Le classement

Vos réactions doivent respecter nos CGU.