Starligue (J15) : Nantes tranquille face à Cesson-Rennes, le PSG a pris son temps face à Toulouse

Starligue (J15) : Nantes tranquille face à Cesson-Rennes, le PSG a pris son temps face à Toulouse©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 20 février 2019 à 22h43

Si Nantes a assuré son succès face à Cesson-Rennes dès la première période, c'est en début de deuxième acte que le PSG a scellé le sort de son match face à Toulouse.

Le PSG n'a pas été à sa main à Toulouse. Mais, au train, le club de la Capitale n'a pas laissé la moindre chance au Fenix. Les Parisiens ont mis pas moins de cinq minutes pour débloquer leur compteur grâce à Uwe Gensheimer (8 buts) dans un début de match où les joueurs de Philippe Gardent ont fait la course en tête. Si les joueurs de Raul Gonzalez Gutierrez ont souvent pris deux buts d'avance, les Toulousains sont toujours restés à proximité mais un but au buzzer signé Mikkel Hansen (7 buts) a permis au PSG de retrouver le vestiaire avec cet avantage. Ce n'est qu'une fois de retour sur le parquet, avec une attaque du Fenix moins en vue et un Thierry Omeyer toujours efficace, que le PSG Handball a pris le large au score avec jusqu'à sept buts d'avance. Dès lors, le sort du match était joué et le club de la Capitale s'est dirigé vers un 13eme succès en quatorze journées (30-35).

Nantes ne lâche rien, Nîmes répond présent

Derrière le champion de France en titre, Nantes reste le plus proche rival des Parisiens. Le « H » recevait le dernier de la classe, Istres, dans un match à l'affiche bien déséquilibrée. Une rencontre au cours de laquelle il n'a pas fallu attendre longtemps pour voir les coéquipiers de Valero Rivera (12 buts) prendre le large au score grâce notamment à un 6-0 juste avant la mi-temps pour offrir huit buts d'avance au club de Loire-Atlantique. Un avantage net qui a permis à Thierry Anti et ses troupes de gérer au mieux la deuxième période pour une victoire sur le même écart (39-31) qui permet au « H » de rester à trois longueurs des Parisiens au classement et d'être certain de laisser Montpellier derrière après le « Classique » de la Starligue face à Chambéry ce jeudi. Au pied du podium, Nîmes s'accroche. L'USAM a su accélérer en deuxième période pour s'imposer sur le parquet de Cesson-Rennes (23-30) et rester quatrième à trois longueurs de Nantes.

Aix profite du faux-pas de Saint-Raphaël

Au milieu du tableau, Aix s'est installé à la sixième place aux dépens de Saint-Raphaël. Le PAUC a infligé à Tremblay une deuxième défaite de suite et un quatrième match sans victoire consécutif en Starligue (33-26). Les Varois, pour leur part, ont gâché une première mi-temps aboutie sur le parquet de Dunkerque et s'inclinent de deux longueurs face à l'USDK (29-27). Enfin, dans le derby d'Île-de-France entre clubs à la lutte pour le maintien, Ivry a enfoncé un peu plus Pontault-Combault avec un court mais précieux succès à l'extérieur (28-29). L'USI compte désormais quatre points d'avance sur sa victime du soir au classement.

HANDBALL - STARLIGUE / 15EME JOURNEE
Mercredi 20 février 2019
Dunkerque - Saint-Raphaël : 29-27
Aix - Tremblay : 33-26
Cesson-Rennes - Nîmes : 23-30
Nantes - Istres : 39-31
Pontault-Combault - Ivry : 28-29
Toulouse - PSG Handball : 30-35

Jeudi 21 février 2019
20h45 : Montpellier - Chambéry

Vos réactions doivent respecter nos CGU.