Starligue (J11) : Large vainqueur de Cesson-Rennes, le PSG Handball met Nantes et Chambéry sous pression

Starligue (J11) : Large vainqueur de Cesson-Rennes, le PSG Handball met Nantes et Chambéry sous pression©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 28 novembre 2018 à 22h41

Grâce à son large succès à Cesson-Rennes, le PSG Handball remonte au deuxième rang du classement avant les matchs de Chambéry et Nantes ce jeudi.

Le PSG Handball ne pouvait pas laisser passer l'occasion. Avant le déplacement de Nantes à Saint-Raphaël et la réception de Montpellier pour Chambéry ce jeudi, le club de la Capitale s'est déplacé ce mercredi à Cesson-Rennes dans l'espoir de mettre une énorme pression sur les deux clubs qui mènent le classement de la Starligue et d'oublier sa déception européenne à Szeged. Et, s'il a été inquiété par les coéquipiers d'Allan Villeminot (6 buts à 75% de réussite) et Jean-Jacques Acquevillo (5 buts à 38% de réussite), le champion de France en titre a ensuite déroulé son handball. Grâce à un très bon Rodrigo Corrales dans le but (14 arrêts à 45% d'efficacité) et à un Mikkel Hansen inspiré (7 buts à 70% de réussite), le PSG Handball a petit à petit creusé l'écart, notamment dans les dix dernières minutes avec un 5-0 avec Sander Sagosen à la baguette, pour s'imposer de dix buts (19-29) et prendre très provisoirement la deuxième place à égalité de points avec Chambéry.


Nîmes prend la troisième place en attendant Nantes et Montpellier


L'autre grand bénéficiaire de ce début de 11eme journée, c'est Nîmes. Les joueurs de Franck Maurice sont parvenus à sortir victorieux d'un match très accroché sur le parquet de Dunkerque. Après un chassé-croisé durant les dix premières minutes, les joueurs de l'USDK ont créé le premier écart en menant de trois buts au quart d'heure de jeu avant que le sens du match ne change. Avec deux buts d'avance à la mi-temps, les joueurs de l'USAM n'ont pas eu le luxe de gérer la deuxième moitié du match et, jusqu'à huit minutes du terme de la rencontre, ce sont bien les Dunkerquois qui ont fait la course en tête mais, grâce à un 3-0 signé Yvan Gérard et Mohammad Sanad dans les cinq dernières minutes, Nîmes s'impose de deux longueurs (25-27) et prend très provisoirement la troisième place devant Nantes et Montpellier.


Le derby d'Ile-de-France pour Tremblay, Aix et Toulouse se donnent de l'air


En bas de tableau, l'affiche de la soirée était le derby francilien entre Tremblay et Pontault-Combault. Une rencontre que le promu a dominé pendant la première période, comptant jusqu'à quatre buts d'avance mais les coéquipiers de Pedro Portela et Luka Sebetic ont su remettre Tremblay dans le sens de la marche pour aller chercher un court mais précieux succès (25-24) qui permet au club de s'installer dans la première moitié du classement quand Pontault-Combault reste dans la zone rouge. Ils y sont accompagnés par Istres qui, par la plus petite des marges, s'est incliné sur le parquet d'Aix, Jordan Camarero offrant la victoire à son équipe à la dernière seconde sur un jet de sept mètres. Une zone de relégation avec laquelle Toulouse a pris une petite marge en s'imposant dans un duel de bas de tableau face à Ivry (29-25).



HANDBALL - STARLIGUE / 11EME JOURNEE
Mercredi 28 novembre 2018
Dunkerque - Nîmes : 25-27
Aix - Istres : 27-26
Cesson-Rennes - PSG Handball : 19-29
Toulouse - Ivry : 29-25
Tremblay - Pontault-Combault : 25-24

Jeudi 29 novembre 2018
19h00 : Saint-Raphaël - Nantes
21h00 : Chambéry - Montpellier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.