PSG / N.Karabatic : " Mon avenir ? Je vais devoir prendre une décision assez rapidement "

PSG / N.Karabatic : " Mon avenir ? Je vais devoir prendre une décision assez rapidement "©Panoramic, Media365

Marie Mahé, Media365, publié le mercredi 21 septembre 2022 à 23h55

Auprès d'Eurosport, Nikola Karabatic s'est confié sur son avenir. A 38 ans, le pensionnaire du PSG a avoué qu'il va devoir prendre une décision rapidement.



Nikola Karabatic est proche de sa fin de carrière. Aujourd'hui âgée de 38 ans, la star du handball français fait malgré tout durer le plaisir, lui qui vient tout juste d'entamer sa huitième saison au sein du club du PSG. En marge de la rencontre des siens contre le Wisla Plock (37-33), ce mercredi soir, pour le compte de la deuxième journée de la Ligue des Champions, le Tricolore s'est exprimé auprès d'Eurosport. Et il a livré quelques informations sur son avenir : "Je vais devoir prendre une décision pour la saison prochaine assez rapidement. Déjà par rapport au club. Dans l'optique, si jamais je ne poursuis pas, que le club puisse trouver un remplaçant. J'en ai discuté avec Thierry (ndlr : Omeyer, le manager général du PSG) et je lui ai dit que je voulais d'abord aussi voir le rythme des matchs, comment je me sentais. Quel impact ils avaient sur moi et si je m'estimais suffisamment en forme à 38 ans. Et à 39 ans l'an prochain. De pouvoir résister à ces rythmes-là et de pouvoir toujours aider l'équipe. Ne pas être un poids, être plutôt un atout. Et donc on a convenu qu'on allait se revoir, laisser passer un ou deux mois pour jauger tout ça, et en rediscuter après."

"Paris 2024 ? Je m'empêche d'y penser"

Si son avenir reste donc plus qu'incertain, Nikola Karabatic a forcément une pensée pour Paris 2024 : "Les Jeux Olympiques sont proches. Et loin en même temps. Pour l'instant, je n'ai même pas de contrat sur l'année des JO. Donc je m'empêche, en fait, d'y penser. Et de le mettre comme objectif. Si jamais, l'an prochain, je joue encore au hand, j'ai encore le niveau et je peux prétendre à l'équipe de France, je me mettrais à y penser plus sérieusement. Là, pour l'instant, c'est du domaine du possible, mais dans le sport, je sais que tout va très vite et que rien ne sert de trop se projeter."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.