PSG : Les Parisiens reconnaissent être tombés sur plus fort

PSG : Les Parisiens reconnaissent être tombés sur plus fort©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 28 décembre 2020 à 20h18

Les Parisiens Vincent Gérard, Dylan Nahi et Nedim Remili ont reconnu la supériorité du FC Barcelone lors de la demi-finale de Ligue des Champions remportée 37-32 par les Catalans.


Vincent Gérard (gardien du PSG) :
« La deuxième mi-temps est dommageable. On a des ballons de -2 mais on n'arrive pas à les convertir, et au bout d'un moment, l'élastique pète et on se retrouve à -7 sur des pertes de balle. On s'est battus. Ils ont bien joué. C'est une déception, mais dans notre malheur, on est qu'à la moitié de notre saison et ça ne s'arrête pas là-dessus. On peut travailler pour voir ce qui nous manque. On récupérera des joueurs plus tard. C'est une déception mais ils ont été meilleurs que nous. »

Dylan Nahi (ailier gauche du PSG) :
« On a tout donné. Il n'y a pas d'excuse à se donner, avec les blessés. Ils ont été meilleurs que nous. Il faut continuer de bosser, on a encore une chance d'aller au prochain Final Four. Demain, on doit gagner pour ne pas finir sur une défaite, il faut se remobiliser. Les performances individuelles c'est bien (il a terminé meilleur buteur du PSG avec 9 buts, ndlr), mais la victoire c'est plus important. Bravo à Barcelone, je leur souhaite le meilleur pour la suite. »

Nedim Remili (arrière droit du PSG) :
« C'est dur de parler de ce match. On a très bien commencé. On avait envie de mettre du rythme, montré qu'on était capables de le faire malgré ce qu'on disait sur nous, même si on savait qu'ils avaient beaucoup plus de rotations que nous. Leurs rotations ont fait la différence. Ils ont pu faire tourner et garder la même intensité, que ce soit sur leurs montées de balle ou leur défense. Il y a des regrets, évidemment. On a eu des occasions, et on les a brûlées. On voyait qu'ils n'étaient pas très sereins à mesure que l'écart se réduisait, mais ils ont réussi à gérer. On est venu ici pour tout donner. On ne voulait pas rentrer dans une spirale négative. Il y a des choses qu'on aurait pu bien mieux faire. Mais on est tombé sur une grande équipe de Barcelone. »

Propos recueillis au micro de beIN Sports.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.