Mondial 2021 (H) : L'Espagne écœure les Bleus et prend la médaille de bronze

Mondial 2021 (H) : L'Espagne écœure les Bleus et prend la médaille de bronze©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 31 janvier 2021 à 15h54

Dans un match à sens unique durant lequel l'attaque des Bleus a buté sur Rodrigo Corrales, l'Espagne remporte le match pour la troisième place du Mondial 2021 (35-29).

Les Bleus ne repartiront pas d'Egypte avec une médaille. Deux jours après un cuisant revers face à la Suède lors des demi-finales, les joueurs de Guillaume Gille ont une nouvelle fois offert une prestation décevante à l'occasion du match pour la troisième place. Face aux doubles champion d'Europe en titre, les Tricolores devaient réaliser un match parfait pour espérer glaner une douzième médaille lors d'un championnat du monde et conclure l'édition 2021 sur une bonne note. Mais les Espagnols et, notamment Rodrigo Corrales (16 arrêts à 38% d'efficacité) en ont décidé autrement. Pendant les cinq premières minutes, l'ancien gardien du PSG a donné des cauchemars à Kentin Mahé, Nedim Remili, Luc Abalo et Michaël Guigou. Il a fallu attendre la 6eme minute et une réalisation de Jean-Jacques Acquevillo pour voir les Bleus débloquer leur compteur... mais les Hispanos n'ont pas attendu. Grâce notamment à Ferran Solé Sala (4 buts sur 5 tirs), les joueurs de Jordi Ribera ont immédiatement pris quatre puis cinq longueurs d'avance. Si deux buts coup sur coup de Ludovic Fabregas (4 buts sur 7 tirs) et Nedim Remili (2 buts sur 8 tirs) ont permis aux Bleus de revenir à trois buts, la défense espagnole a donné plus de gages que celle de l'équipe de France.

Les Bleus se sont accrochés

Guillaume Gille a fait évoluer son système défensif, jouant avec un joueur avancé, ce qui a déstabilisé l'attaque espagnole. Titularisé dans le but, Vincent Gérard (12 arrêts à 41% d'efficacité) a été moins en difficulté que face au Danemark et, grâce au capitaine Michaël Guigou (2 buts sur 5 tirs) puis à l'ancien Luc Abalo (1 but sur 2 tirs) et à un Kentin Mahé souvent en difficulté (2 buts sur 6 tirs), les Bleus ont pu se rapprocher à deux buts avec 18 secondes à jouer avant la mi-temps. Un écart qu'Alex Dujshebaev (8 buts sur 14 tirs) a pu étendre au tout dernier moment. Comme depuis le début du Mondial, le staff tricolore a fait entrer en jeu Hugo Descat et Valentin Porte sur les ailes. Des évolutions qui ont là-aussi permis aux Bleus de surprendre leurs adversaires et, trois minutes après la reprise, revenir à une seule longueur grâce au Barcelonais Ludovic Fabregas. Mais les pertes de balles et les arrêts de Rodrigo Corrales ont offert à l'Espagne des munitions qu'Aleix Gomez (4 buts sur 5 tirs) et Daniel Dujshebaev (6 buts sur 7 tirs) ont converti en buts pour permettre aux Hispanos de reprendre le large, avec un écart de six buts à 19 minutes du terme de la rencontre après une réalisation d'Angel Fernandez (1 but sur 2 tirs).

L'Espagne a tout maîtrisé

Pour rajouter au dépit tricolore, Gonzalo Pérez de Vargas (2 arrêts à 40% d'efficacité) n'a pas manqué l'occasion de briller quand Jordi Ribera l'a lancé sur des jets de 7 mètres. Après avoir dégoûté Kentin Mahé en fin de première période, l'ancien gardien de Toulouse n'a pas été battu deux fois par Hugo Descat avant de mettre en échec Michaël Guigou. Côté Français, Guillaume Gille a joué la carte Yann Genty en deuxième période mais sans grande réussite (1 arrêt à 17% d'efficacité). Revenus à trois buts à un quart d'heure du terme, les Tricolores ont ensuite subi les vagues espagnoles qui, notamment grâce à Raul Entrerrios (4 buts sur 6 tirs), ont pu prendre sept longueurs d'avance avec huit minutes à jouer. Le tout pour le tout, c'est à dire jouer sans gardien avec sept joueurs de champ n'a pas aidé les Bleus qui, au bout d'un match tout aussi compliqué que celui face à la Suède, s'incline de six longueurs (35-29). Plus efficace en attaque, avec 35 buts sur 55 tirs contre 29 buts sur 53 tirs, l'Espagne s'offre une quatrième médaille mondiale, la première depuis le titre acquis à domicile en 2013. Pour les Bleus, la reconstruction prônée par Guillaume Gille démarre difficilement avec de grandes lacunes dans le jeu et le temps pourrait vite manquer avec le Tournoi de Qualification Olympique qui s'annonce.

HANDBALL / CHAMPIONNAT DU MONDE 2021
Du 13 au 31 janvier en Egypte

PETITE FINALE
Dimanche 31 janvier
Espagne - France : 35-29

FINALE
Dimanche 31 janvier
17h30 : Danemark - Suède

Vos réactions doivent respecter nos CGU.