Mondial 2021 : Canayer veut une nouvelle dynamique pour les Bleus

Mondial 2021 : Canayer veut une nouvelle dynamique pour les Bleus©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION : publié le mardi 12 janvier 2021 à 14h35

A la vieille du Mondial 2021, Patrice Canayer, l'entraîneur de Montpellier, a évoqué la situation de l'équipe de France, en plein doute, lors d'une interview pour RMC Sport.



A la veille de l'entrée en lice des Bleus lors du Mondial 2021 contre la Norvège, Patrice Canayer s'interroge sur l'avenir de l'équipe de France. En fin de cycle, celle-ci doit déjà penser à 2024 pour l'entraîneur de Montpellier. « J'espère que le handball masculin va rebondir. C'est une nécessité importante. L'équipe de France est la locomotive du handball français. Depuis deux ans, on n'y est pas. On n'est pas dans la dynamique. (...) L'histoire des équipes de France de handball sont faîtes de ruptures. Et à un moment donné, il faut savoir provoquer les ruptures. Et les ruptures, ce n'est pas toujours un changement d'entraîneur surtout si c'est pour prendre l'adjoint. Quand on veut faire une vraie rupture, on fait une vraie rupture. Aujourd'hui, on manque de courage. (...) Là ce que je regrette c'est que je ne vois pas de stratégie et on donne l'impression de ne pas savoir où l'on va », a notamment expliqué l'intéressé dans un entretien à RMC Sport.

« L'expérience des JO est indispensable pour réussir »

Après une nouvelle génération dorée avec les Bleus, la question du renouvellement de l'équipe est forcément au cœur des débats. « Ce n'est pas un problème de renouvellement, c'est un problème de dynamique. Je pense qu'il faut se projeter sur 2024 qui sera un moment extrêmement important pour le sport français. On sait, et c'est cela qui me fait mal, que l'expérience des Jeux Olympiques est indispensable pour réussir. (...) Par contre, donner un nouveau souffle à l'équipe de France et de l'expérience à des joueurs qui seront les joueurs cadres de 2024, pour moi c'est une erreur de ne pas le faire. Après attention, il ne faut pas lancer des jeunes, pour lancer des jeunes. Il faut les encadrer. Moi je ne dis pas qu'il faut virer tout le monde et prendre les jeunes. Cela serait stupide et voué à l'échec. Il faut inverser la dynamique. Il faut mettre les jeunes en situation de responsabilité et les encadrer, pas l'inverse », a également confié Canayer.

« Sur des postes clés, il y a de vraies interrogations »

Cependant, l'entraîneur de Montpellier se veut confiant avant le début de la compétition, qui débute le 13 janvier en Egypte. « Je pense que cette équipe peut faire un résultat. Mais pour moi, sur des postes clés, il y a de vraies interrogations, et on devrait déjà préparer la suite. Après je ne dis pas que tous les joueurs de plus de trente ans doivent arrêter. Ce n'est pas du tout ça. Je pense qu'il faut inverser la dynamique, a poursuivi le natif de Nîmes. On doit garder deux ou trois anciens dans des conditions très précises, avec un cahier des charges très précis. Il faut tourner résolument la page pour se projeter vers le futur et mettre les jeunes en situation de responsabilité. Pour le moment, ils se planquent derrière des joueurs qui n'ont plus forcément les compétences pour assurer l'essentiel. » Désormais au groupe de Guillaume Gille de répondre présent sur le terrain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.