Mondial 2019 (H) : Karabatic loue l'esprit revanchard des Bleus

Mondial 2019 (H) : Karabatic loue l'esprit revanchard des Bleus©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 27 janvier 2019 à 18h08

Après l'humiliation subie face au Danemark en demi-finale, les Bleus ont su se remobiliser pour arracher à la dernière seconde la médaille de bronze face à l'Allemagne grâce à Nikola Karabatic, qui ne veut pas galvauder cette nouvelle médaille pour l'équipe de France.

Les Bleus ne voulaient pas finir le Mondial 2019 sur un deuxième couac consécutif. Deux jours après une défaite marquante face au Danemark aux portes de la finale, les joueurs de Didier Dinart ont arraché la médaille de bronze aux dépens de l'Allemagne. Une rencontre qui s'est avérée tendue pendant 60 minutes et qui offre un troisième podium de suite aux Bleus. « C'était un match très difficile à jouer après la claque qu'on a reçu en demi-finale, qui nous a mis un gros coup derrière la tête et nous a fait baisser la tête. Perdre de neuf buts, même si c'est le Danemark, une des meilleures équipes du tournoi, pour les Bleus, les Experts et toute notre histoire, on ne pouvait pas finir là-dessus, a confié au micro de beIN Sports Nikola Karabatic à l'issue de la rencontre. Aujourd'hui (dimanche), c'était vraiment au mental et c'était dur car on jouait contre l'Allemagne qui était quasiment chez elle. Au début du match, je me fais arracher le bras et il n'y a eu qu'un carton jaune, on a compris tout de suite que ça allait être très difficile. On s'est battu en guerriers, on est allé la chercher donc c'est beau. Cette médaille, même si elle n'est pas en or, même si ce n'est pas une finale, elle représente beaucoup pour nous. »


Karabatic : « Je suis juste heureux d'avoir été avec l'équipe »

Une nouvelle troisième place un an après celle du championnat d'Europe qui vient conclure une compétition où l'équipe de France n'a pas toujours montré un visage conquérant mais qui, comme l'a dit Nikola Karabatic, a contraint les Bleus à montrer un tout autre visage. « Il ne faut jamais galvauder les médailles. Ce n'est pas parce qu'on est multiple champion du monde, champion d'Europe ou champion olympique qu'on est au-dessus des autres, tonne le demi-centre du PSG Handball. Chaque compétition est un nouveau départ, une nouvelle histoire et ce n'est pas parce qu'on est les Bleus qu'on doit se croire plus fort que les autres. Ce qui est bien, c'est qu'on a montré qu'on était humbles, qu'on avait reçu une claque mais qu'on s'est relevé tout de suite, c'était vraiment un gros défi. » Une médaille de bronze que l'ancien joueur de Montpellier a arraché à la toute dernière seconde sur un but qui a tout du symbole, une image qu'il refuse pourtant. « Le dernier but sera symbolique pour vous et pour les médias mais, en ce qui me concerne, je suis juste heureux d'avoir été avec l'équipe, d'avoir pu 'vaincre' ma blessure et revenir au bout de deux mois et demi, assure Nikola Karabatic. Je suis le plus heureux du monde d'avoir pu aider un peu l'équipe, d'avoir pu être là et d'avoir pu contribuer et vivre cette aventure magnifique avec eux. C'est pour des moments comme ça que je vis et que je fais ma passion. Je suis juste heureux d'avoir fait partie de cette grande équipe et d'avoir pu ramener une médaille à nos supporters. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.