Mondial 2019 (H) - Bleus : Des certitudes avant l'annonce de la liste pour Didier Dinart

Mondial 2019 (H) - Bleus : Des certitudes avant l'annonce de la liste pour Didier Dinart©Media365

Mathieu WARNIER, publié le lundi 07 janvier 2019 à 22h24

Au terme de la préparation et à la veille de l'annonce de la liste des seize joueurs pour le Mondial 2019, Didier Dinart a tiré le bilan de cette phase préparatoire.

Après une première sortie facile face à la Slovénie samedi, les Bleus ont une nouvelle fois pris le meilleur sur les coéquipiers de Vid Kavticnik à la Kindarena de Rouen ce lundi. Une rencontre qui a permis à Didier Dinart de faire une ultime revue d'effectif avec tout son groupe concerné sauf Melvyn Richardson, avec lequel l'entraîneur national s'est expliqué. Une rotation qui entre dans le cadre de la préparation de la liste de seize joueurs qu'il devra annoncer ce mardi matin lors d'une conférence de presse mais, Didier Dinart l'admet, surtout pour se préparer à toutes les possibilités. « C'était un match plus difficile. On va avoir besoin de tout le monde et, parfois, il y a des blessures et on n'appelle pas forcément le remplaçant ou les remplaçants, a déclaré le patron des Bleus à beIN Sports à l'issue de la rencontre. Par exemple au Mondial 2017, lors de la blessure de Luka Karabatic, on a appelé Dika Mem donc ce n'est pas forcément poste pour poste. On a accès à cette fameuse liste de 28 joueurs donc on essaye de concerner tout le monde au maximum afin de ne pas récupérer un joueur qui n'aurait pas participé à l'aventure depuis le début. » Une liste de 28 joueurs où apparaît Nikola Karabatic comme joker pour la fin de compétition si l'évolution de sa convalescence le permet.


Dinart : « Il va maintenant falloir prendre des décisions »


Cette volonté de préparer le Mondial à 20 fait partie intégrante du plan mis en place par le staff des Bleus. L'idée est d'avoir un groupe large pour pouvoir pallier toute éventualité face à un handball toujours plus demandeur sur le plan physique. « Si vous prenez comme référence le dernier championnat d'Europe, on a joué à seize joueurs donc ça fait peut-être partie de la philosophie, résume Didier Dinart. On se rend compte que ça devient de plus en plus difficile de jouer les compétitions à sept ou huit, il faut compter sur un collectif élargi. On essaye juste de bien les préparer, que chacun sache ce qu'il a à faire afin de durer dans la compétition. On fait attention à eux. » Il l'affirme, l'entraîneur des Bleus est certain d'avoir un collectif d'une vingtaine de joueurs prêt à y aller et, si besoin, de revenir après avoir été écarté. La préparation a été faite dans ce sens selon lui. « Tout le monde est prêt à y aller, ils se sont tous sacrifiés et il va maintenant falloir prendre des décisions. C'est le moment le plus difficile mais ça fait partie du sport de haut niveau, assure Didier Dinart. Si on concerne son collectif jusqu'au bout, ça permet de récupérer des joueurs qui auront participé à l'aventure et c'est beaucoup plus facile parce que mettre directement des joueurs qui sont écartés dans les tribunes, ils auront non seulement un sentiment d'injustice et ils n'auront pas participé à toute la préparation. »


Dinart : « Je n'ai rien laissé transparaître »


Maintenant que les deux galops d'essais sont passés, le plus dur reste à faire pour le staff des Bleus autour de Didier Dinart et Guillaume Gille. Les derniers arbitrages vont devoir être faits pour établir la liste de seize joueurs qui sera communiquée ce mardi matin avec les joueurs qui prendront part au Mondial. Une liste finale qui pourra être amendée à trois reprises avec des joueurs issus des 28 joueurs initialement retenus. L'entraîneur des Bleus en convient, ce qu'il a vu lors des deux matchs face à la Slovénie lui donne des pistes sérieuses. « Il y a des certitudes. Après, c'est certain que ça sera plus simple de fonctionner à partir du début du Mondial car ça sera un groupe plus réduit et le casse-tête sera moins difficile, résume Didier Dinart. Je ne vais pas vous dire que je ne sais pas forcément qui ne partira pas mais il faut encore faire le tour au niveau médical et on prendra les décisions dans la nuit. » Mais il y a une chose qui est certaine, les joueurs eux-mêmes ne sont pas encore au courant de leur place dans les seize ou non. « Pas du tout, c'est ce qui explique que tout le monde était concerné jusqu'à la dernière minute, affirme-t-il. Ils le ressentent forcément par rapport à une certaine gestion. Moi, je n'ai rien laissé transparaître. » Plus que quelques heures à attendre pour avoir la réponse tant attendue !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.