Mondial 2019 (F) : La France retrouve le sourire

Mondial 2019 (F) : La France retrouve le sourire©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 03 décembre 2019 à 12h45

Comme prévu, l'équipe de France n'a fait qu'une bouchée de l'Australie (46-7). Une première victoire qui ne change rien à l'obligation pour les Bleues de battre maintenant l'Allemagne et le Danemark.

La formalité annoncée. Comme il fallait s'y attendre étant donné la faiblesse de l'adversité proposée mardi à nos représentantes, les Bleues ont passé à la moulinette (46-7) une équipe australienne nettement inférieure sur le papier comme sur le terrain aux championnes du Monde et d'Europe en titre. Ces dernières signent du même coup leur première victoire dans le tournoi après la défaite d'entrée contre ka Corée (29-27) et le match nul tout aussi problématique face au Brésil (29-29). Lancée par un but de Manon Houette, donnant le ton à l'occasion de sa centième sélection de la promenade de santé qui se profilait sur le parquet de l'Overall Gymnasium lors de cette partie fortement déséquilibrée, l'équipe de France a fait cavalier seul face à cette formation qui n'a encore jamais gagné un match dans un Mondial (au mieux, elle a perdu de sept buts, contre la Thaïlande). L'Australie, battue de 25 et 26 buts lors de ses deux premières rencontres, a bien égalisé à 1-1, mais cela n'a duré que quelques secondes et les Tricolores se sont très vite envolées, marquant pratiquement sur chacune de leur possession face à une défense inexpérimentée aux allures de passoire pour mener déjà de sept buts après dix minutes (8-1) et de treize (15-2) à la 20eme minutes de jeu. A la pause (21-3), le match était bien évidemment déjà plié. Un scénario qui n'empêchait pas cette équipe de France remaniée (Béatrice Edwige n'a pratiquement pas été utilisée) de repartir sur le même tempo en seconde mi-temps contre des adversaires toujours aussi dépassées.

Des sourires retrouvées mais toujours le dos au mur

Comme lors du premier acte, les buts pleuvaient sur la cage australienne, Catherine Gabriel, promue titulaire le temps d'un match dans la cage pour permettre à Amandine Leynaud de souffler, ayant à peine la possibilité de se chauffer dans le but adverse (seulement 14 tirs à négocier après 45 minutes de jeu). La gardienne de Besançon, élue malgré tout joueuse du match (elle a effectué des arrêts... faciles) mais épargnée par ces modestes Australiennes, s'est surtout contentée la plupart du temps de regarder de loin l'avalanche de buts marquées par ses coéquipières victorieuses à l'arrivée de... 39 buts, Pauline Coatanea (7) en tête. Un carton forcément bienvenu et très bon pour le moral des troupes après les deux déconvenues des premiers matchs. Il ne change toutefois rien à la donne, et sans deux victoires maintenant contre l'Allemagne et le Danemark, Olivier Krumbholz et ses joueuses pourront faire leurs valises. Si tous les adversaires des Bleues avaient le niveau de l'Australie, il n'y aurait même pas de doute à avoir. Malheureusement pour les Françaises, les Allemandes qui attendent les tenantes du titre mercredi n'auront rien de cette équipe balayée mercredi par les Bleues.

CHAMPIONNAT DU MONDE 2019 (F)
Du 30 novembre au 15 décembre au Japon

TOUR PRELIMINAIRE
Groupe B (à Yamaga et Nishi-ku)
1- Corée du Sud, 5pts
2- Allemagne, 4pts
3-
France, 3pts
4- Danemark, 3pts
5- Brésil, 1pt
6- Australie, 0pt

Mardi 3 décembre
Corée du Sud - Brésil : 33-27
France - Australie : 46-7
12h30 : Danemark - Allemagne

Vos réactions doivent respecter nos CGU.