Ligue Féminine : Mayonnade reste à Metz

Ligue Féminine : Mayonnade reste à Metz©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 13 février 2019 à 11h11

Nommé la semaine dernière nouveau sélectionneur des Pays-Bas, Emmanuel Mayonnade reste tout de même l'entraîneur du club de Metz. Le jeune coach triple champion de France en titre avec les Dragonnes a prolongé son contrat en Moselle d'une saison, a fait savoir le club ce mercredi dans un communiqué.

Il reste ! Emmanuel Mayonnade sera toujours l'entraîneur de Metz la saison prochaine. Le jeune technicien français a prolongé son contrat d'une saison en Moselle, annonce son club ce mercredi dans un communiqué. Pourtant, depuis que le coach des Dragonnes avait été nommé nouveau sélectionneur de l'équipe nationale féminine des Pays-Bas la semaine dernière, le flou le plus total régnait sur son avenir à la tête du triple champion de France, et ce en dépit des bruits de couloir assurant que l'intéressé resterait l'entraîneur de Metz. Quelques heures après que la Fédération néerlandaise a annoncé l'arrivée du Tricolore aux commandes de la sélection avec une mission portant jusqu'aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, le club lorrain avait d'ailleurs annoncé que rien n'avait encore été décidé et que les dirigeants du club devaient rencontrer au plus vite Mayonnade afin de faire un point avec lui sur la suite. Rien ne présageait alors encore d'une double casquette pour celui qui succédera officiellement à la Danoise Helle Thomsen en mars prochain dans le survêtement des Pays-Bas, avant ce communiqué de mercredi.


Comme Vincent Collet ou Valérie Garnier en basket

Une publication dans laquelle le meilleur club du moment en France chez les femmes ne cache pas sa joie de poursuivre l'aventure avec celui qui a mené les Dragonnes au sommet national et rêve de les propulser désormais sur le toit de l'Europe, et même pourquoi pas dès cette saison en Ligue des Champions. "Le cycle entre ce groupe, ce staff et Manu n'est pas terminé et nous avons encore de très belles choses à faire ensemble", se félicite le président Thierry Weizman, qui se dit "soulagé" que son entraîneur ait accepté une double fonction comme peut le faire Vincent Collet, à la fois sélectionneur de l'équipe de France de basket et manager de Strasbourg, ou Valérie Garnier, qui officie à la fois sur le banc des Bleues et du club turc de Fenerbahçe. Le dossier Mayonnade réglé, place maintenant au recrutement. Avec un principal cheval de bataille : trouver un pivot pour remplacer Beatrice Edwige, en partance pour Györ (Hongrie). Un chantier sur lequel va se pencher le toujours entraîneur des Dragonnes, et donc désormais aussi sélectionneur des Pays-Bas. Du côté des Arènes, personne n'y verra à redire, le bonheur de voir rester "Manu" Mayonnade prenant le pas sur tout le reste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.