Ligue Féminine (J18) : Metz, Brest, Nice composent un trio d'enfer

Ligue Féminine (J18) : Metz, Brest, Nice composent un trio d'enfer©Media365

Nicolas Kohlhuber, publié le mercredi 27 février 2019 à 23h56

A deux journées de la fin de la saison régulière de LFH, les leaders ont fait passé un message. Aucun des clubs du top 5 n'a perdu. Metz (38-20 contre Saint Amand) et Brest (42-31 contre Fleury) ont même réalisé de véritables cartons.

Les vérités de fin de saison ne laissent plus de place aux surprises. En 17 journées, une certaine hiérarchie a vu le jour. Et a la fin de la 18eme journée, le constat est toujours le même. Le top 5 n'a pas tremblé et confirme sa domination sur le championnat de France féminin de handball alors que la phase finale se rapproche. Le leader messin n'a fait qu'une bouchée de Saint Amand les Eaux (38-20). Solide défensivement, le club lorrain a réalisé un véritable carton offensivement. Ekaterina Levsha a marqué huit buts et dans son sillage, neuf autres joueuses de l'équipe dirigée par Emmanuel Mayonnade ont marqué. Mais si le champion de France est toujours en tête, la meilleure performance offensive du soir est à mettre à l'actif de Brest. Contre Fleury, les Bretonnes ont passé la barre des 40 réalisations (42-31). A elle seule, la Slovène Ana Gros a marqué dix buts. Les six buts d'Alexandra Lacrabère n'ont pas suffi pour permettre à Fleury de l'emporter dans un match très offensif. Dans un style plus sobre, l'OGC Nice a confirmé sa place sur le podium en remportant le derby de la Méditerranée contre Toulon/Saint-Cyr (27-23). Melissa Agathe a aussi passé la barre des dix buts pour permettre aux Aiglonnes de gagner un neuvième match sur les dix dernières journées de championnat.

Nantes a son ticket pour les playoffs

Plus que le trio de tête, c'est un véritable top 5 qui se détache en tête de la LFH. Besançon a bataillé contre Chambray pour rester en embuscade au pied du podium (33-32). Mais c'est surtout Nantes, cinquième qui a réalisé la bonne opération du soir. A la faveur de sa victoire sur le terrain de Bourg de Péage (24-21), les partenaires de Camille Ayglon profitent du nul entre Dijon et Paris 92 (28-28) pour s'assurer une place dans le top 8 à la fin de la 30eme journée et donc une participation aux playoffs.

HANDBALL - LIGUE FEMININE / 18EME JOURNEE
Mercredi 27 février 2019
Besançon - Chambray Touraine : 33-32
Bourg-de-Péage - Nantes : 21-24
Dijon - Paris 92 : 28-28
Metz - Saint-Amand : 38-20
Toulon St-Cyr - Nice : 23-27
Brest Bretagne - Fleury Loiret : 42-31

Vos réactions doivent respecter nos CGU.