Ligue Féminine (J1) : Débuts tonitruants pour Brest et Metz

Ligue Féminine (J1) : Débuts tonitruants pour Brest et Metz©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 29 août 2018 à 22h19

Finalistes du championnat la saison passée, Brestoises et Messines ont débuté la nouvelle saison de Ligue Féminine de handball par des victoires sans contestation.

On prend les mêmes et on recommence ? C'est sans doute ce que les rivaux de Metz et Brest, qui se sont affrontés en finale la saison dernière, se diront à la vue des résultats de la 1ere journée de la saison 2018-2019 de Ligue Féminine de handball. Tenantes du titre, les Messines n'ont pas laissé espérer les joueuses de Toulon-Saint-Cyr. Avec six buts d'avance après moins de dix minutes de jeu, les coéquipières de Manon Houette (8 buts) ont tranquillement déroulé tout au long des 50 minutes restantes. L'écart était tel que Manu Mayonnade a procédé à une revue d'effectif sur la fin de match, permettant à Laura Glauser, absente plusieurs mois pour donner naissance à un bébé, de jouer sept minutes en fin de match. Au final, Metz lance sa saison par un succès de huit buts (28-20).

Brest à retardement


L'autre place forte du championnat, Brest, a débuté son championnat par un déplacement sur le parquet de Bourg-de-Péage. Après un début de match serré, il a fallu attendre la fin des 20 premières minutes pour voir les Bretonnes, menées par leur recrue-phare Bella Gulldén (3 buts) et Marta Mangué (6 buts) ont retrouvé les vestiaires avec un écart de six longueurs. C'est en deuxième période et sous l'impulsion d'Ana Gros (7 bus) et Sladjana Pop Lazic (6 buts) que les joueuses de Brest ont fait définitivement la différence pour une victoire de 13 longueurs (19-32) qui les met déjà sur orbite dans cette nouvelle saison.

Paris 92 démarre bien, le promu passe pas loin de la victoire


Derrière Metz et Brest, Paris 92 entend bien faire mieux qu'exister. Le club connu la saison dernière sous le nom d'Issy-Paris s'est imposé sur son parquet face à Fleury (26-22) grâce aux onze buts sur 17 tentatives de Tamara Horacek et aux quinze arrêts sur 32 tirs de Lucie Satrapova. Nantes, dont l'ambition va grandissante, s'impose in extremis face à Nice (22-21) grâce à un but de Camille Ayglon à 58 secondes du terme de la rencontre. Seul club promu cette saison, Saint-Amand-les-Eaux n'a pas connu des débuts parfaits mais a tenu la dragée haute à Chambray, qui ne s'impose que de deux longueurs (22-24) alors que Besançon a pris le meilleur sur Dijon, passé sous la coupe du club de basketball de la ville à l'intersaison (21-27).

HANDBALL - LIGUE FEMININE / 1ERE JOURNEE
Mercredi 29 août 2018
Bourg-de-Péage - Brest : 19-32
Paris 92 - Fleury : 26-22
Saint-Amand-les-Eaux - Chambray : 22-24
Dijon - Besançon : 21-27
Metz - Toulon-Saint-Cyr : 28-20
Nantes - Nice : 22-21

Vos réactions doivent respecter nos CGU.