Ligue européenne (H) : Soirée mitigée pour les clubs français

Ligue européenne (H) : Soirée mitigée pour les clubs français©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mardi 23 novembre 2021 à 22h44

Vainqueur du club russe de Medvedi Tchekhov (31-35), Nantes est deuxième de son groupe de Ligue européenne après quatre journées. Toulouse, de son côté, s'est incliné à domicile contre le Wisla Plock et se retrouve quatrième. Aix et Nîmes ont quant à eux concédé le nul, face respectivement à Gorenje et Kadetten.

Deuxième de Starligue, mais déjà à cinq points du PSG, Nantes joue la Ligue européenne à fond, et le H est allé décrocher une troisième victoire en quatre journées, sur le terrain du club russe de Medvedi Tchekhov, toujours fanny. Dans la banlieue de Moscou, face au club sacré champion de Russie chaque année depuis 2002, les Nantais sont allés s'imposer 35-31, après un match très bien maîtrisé. Ils ont bien entamé la rencontre en menant 5-1 (6eme) puis 8-4 (10eme), et si Tchekhov est parvenu à revenir à -2 à plusieurs reprises, le H a su se reprendre immédiatement pour creuser un nouvel écart. Si bien qu'à la mi-temps, il menait 20-15. Les Russes ont réussi un bon début de deuxième période et sont parvenus à revenir à 20-22, mais Nantes a repris sa marche en avant (25-28, 45eme) et s'est finalement imposé de quatre buts. Les Nantais terminent avec 69% de réussite au tir (53% pour les Russes), et la palme de meilleurs marqueurs revient Alexandre Cavalcanti et Valero Rivera, auteurs de 6 buts chacun. Emil Nielsen a quant à lui stoppé 33,33% des tirs russes. Grâce à cette victoire, Nantes occupe la deuxième place de son groupe, à égalité avec Gudme et Benfica, à six journées de la fin (les quatre premiers se qualifient pour les huitièmes). Cela s'est en revanche beaucoup moins bien passé pour Toulouse, battu à domicile par le Wisla Plock. Le Fenix a encaissé sa troisième défaite en quatre matchs, sur le score de 24-30. Il a pourtant bien résisté en première mi-temps, en parvenant toujours à revenir à égalité après avoir été mené d'un ou plusieurs buts par les Polonais, et les deux équipes sont rentrées aux vestiaires sur le score de 13-13. En deuxième période, Toulouse a tenu pendant dix minutes (19-19), avant d'encaisser un terrible 9-1 en onze minutes, et n'a jamais pu avoir l'espoir de revenir au score, malgré un meilleur taux de réussite au tir (67% contre 63%). Nemanja Ilic finit avec 8 buts et Jef Lettens avec 30,23% d'arrêts. Avec deux points au compteur, les Toulousains sont quatrièmes.

Aix et Nîmes contraints au nul

Le constat est encore pire pour Aix, qui pointe à la dernière place de son groupe, même si le PAUC a décroché son premier point de la compétition, en faisant match nul (26-26) avec Gorenje. Les Aixois, qui ont compté jusqu'à quatre buts d'avance en première mi-temps (10-6, 15eme), se sont faits rejoindre (12-12, 22eme) et ont accéléré de nouveau pour mener 17-14 à la pause. En deuxième période, ils ont mené de cinq buts (24-19, 46eme), mais les Slovènes ont réussi à réduire l'écart petit à petit... pour finalement égaliser à la dernière minute, par Tilen Sokolic. Aix, malgré les 5 buts de Kristjan Kristjansson et Karl Konan, doit se contenter du nul et pourra nourrir des regrets. Enfin, le dernier club français en lice ce mardi pour cette 4eme journée a lui aussi fait match nul. En déplacement chez les Suisses de Kadetten Schaffhausen, Nîmes a terminé la rencontre sur le score de 25-25. Les Gardois ont été menés pendant toute la première mi-temps, comptant jusqu'à quatre buts de retard (12-8, 19eme), mais ont atteint la pause en étant seulement mené de deux buts (15-13). L'USAM a réussi un bon début de deuxième période et a même mené 18-15, avant de voir les Suisses revenir au score. Aucune des deux équipes n'est ensuite parvenue à prendre plus de deux buts d'avance, et la rencontre s'est conclue par un nul, arraché par Michaël Guigou à la dernière minute. Henrik Jacobsen finit avec 8 buts et Nîmes est troisième de son groupe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.