Ligue des Champions (H/Quart de finale aller) : Montpellier arrache le match nul

Ligue des Champions (H/Quart de finale aller) : Montpellier arrache le match nul©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le mercredi 18 avril 2018 à 20h35

Ce mercredi, dans le cadre des quarts de finale aller de la Ligue des Champions de handball masculin, Montpellier a fait match nul, 28-28, chez les Allemands de Flensburg et conserve ainsi toutes ses chances d'intégrer le dernier carré.

Il faudra s'en contenter. Ce mercredi, dans le cadre des quarts de finale aller de la Ligue des Champions de handball masculin, Montpellier, emmené notamment par Diego Simonet, est allé concéder le match nul (28-28) à Flensburg, dans une Flens Arena en folie. Toutefois, si cette issue semble être un bon résultat, les Montpelliérains pourront légitimement avoir des regrets. Car la victoire était vraiment à portée de main mais la fin de match des Héraultais les a empêchés d'espérer mieux. De manière générale, ce sont les deux fins de mi-temps qui ont posé problème. Pourtant, dès l'entame de la rencontre, Vincent Gérard a réalisé les quelques prouesses dont il a le secret, ce qui a permis aux siens d'avoir un avantage de +2 à la huitième minute de jeu, avant que l'égalisation allemande ne survienne dans la foulée. La mésentente de Gérard et Porte, à la 13eme minute de jeu, fut la première d'une longue liste d'erreurs défensives que fit Montpellier tout au long de cette rencontre, offrant ainsi certains buts sur un plateau à leurs adversaires.

Montpellier a son destin entre les mains

C'est d'ailleurs de cette façon que Flensburg est parvenu, petit à petit, à passer devant au tableau d'affichage. Ce match fut aussi l'occasion de voir à l'oeuvre deux gardiens de but qui ont brillé. Si Vincent Gérard (34%) est toujours fidèle à lui-même, son homologue suédois Mattias Andersson (31%) s'est révélé être un obstacle aux Montpelliérains, lorsque ces derniers tentaient de creuser l'écart. A la pause, les Héraultais étaient derrière (17-15). Leur deuxième période leur a permis de ne pas prendre l'eau, bien au contraire. A un quart d'heure de la fin, Montpellier, bien guidé notamment par Ludovic Fabregas (7 buts), avait même une avance de +3. Mais l'histoire s'est répétée. Quoiqu'il arrive, le MHB a son destin entre les mains. Avant le match retour prévu à domicile, le 29 avril prochain, Montpellier conserve toutes ses chances d'intégrer le dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions européennes et de poursuivre ainsi sa folle épopée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.