Ligue des Champions (H) : Pour L.Karabatic, le PSG n'a pas à rougir de sa défaite à Veszprém

Ligue des Champions (H) : Pour L.Karabatic, le PSG n'a pas à rougir de sa défaite à Veszprém©Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le jeudi 16 septembre 2021 à 22h45

Malgré une défaite frustrante sur le parquet de Veszprém, le capitaine du PSG Handball Luka Karabatic assure que son équipe a tout donné mais a payé une deuxième période moins réussie.



Le PSG n'a pas réussi ses débuts en Ligue des Champions. Au lendemain du match nul concédé par Montpellier face à Szeged, le champion de France a chuté sur le parquet de Veszprém au terme d'une rencontre que les joueurs de Raul Gonzalez Gutierrez ont longtemps dominé, menant de quatre buts à la pause avant de perdre le fil pour s'incliner de trois longueurs (34-31). Le capitaine parisien Luka Karabatic ne cache pas que ce résultat est « décevant » mais assure qu' « il n'y a pas à rougir d'une défaite à Veszprém ». Le pivot parisien ajoute que son équipe aurait pu espérer un meilleur résultat. « C'est sûr que, au vu du scenario, on aurait peut-être pu espérer mieux car on a mené à la mi-temps et même en deuxième période. C'est un peu frustrant, a affirmé Luka Karabatic dans des propos recueillis par le site officiel du PSG. Après, on savait que, quoiqu'il arrive, ça allait revenir car vous ne pouvez pas vous détacher comme cela ici. C'est presque impossible, on ne vous laisse pas. »

L.Karabatic : « On était dans le coup »

Pour s'imposer sur le parquet du quadruple finaliste de la compétition, « il fallait faire le match parfait » confirme le capitaine parisien alors que son équipe n'a pas su tenir sur la longueur. « En deuxième mi-temps, on a été moins bons, admet Luka Karabatic. On a un peu baissé de rythme, eux ont profité de la pression du public qui a influé sur beaucoup de choses et, derrière, ça a été plus compliqué. » Toutefois, le numéro 22 du club de la Capitale veut tirer du positif de cette défaite après avoir eu « une toute petite fenêtre » pour l'emporter mais sans pouvoir la saisir. « On s'est battus, on a fait de très bonnes choses pour un premier match de Ligue des Champions sur un terrain aussi hostile et devant un public comme ça, a confié le champion olympique avec l'équipe de France. On était dans le coup, il y a de bonnes choses. Il faut continuer à travailler et ne pas baisser la tête car la saison est très longue, la phase de groupes est très longue et il se passera beaucoup de choses. Il faut voir ce qui n'a pas été et continuer de travailler. » Un tout autre résultat sera attendu le 23 septembre prochain face au Dinamo Bucarest.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.