Ligue des Champions (H) : Les Parisiens satisfaits d'avoir pu rebondir rapidement

Ligue des Champions (H) : Les Parisiens satisfaits d'avoir pu rebondir rapidement©Media365

Rédaction Media365, publié le mardi 29 décembre 2020 à 22h00

Les joueurs du PSG Elohim Prandi, Yann Genty et Luka Karabatic étaient très satisfaits de terminer troisième de la Ligue des Champions, au lendemain de la défaite contre le FC Barcelone.


Elohim Prandi (arrière gauche) :
« On se relève d'un combat où on n'a peut-être pas mis tous les éléments qu'il fallait. On a eu beaucoup de déceptions. On n'a pas été à la hauteur de Barcelone. Le combat qu'on a mené aujourd'hui était d'autant plus important, car mentalement il faut se relever de ça, se remettre psychologiquement dans une bataille dure et acharnée. On a réussi à le faire, c'est une grosse victoire. Hier, je n'ai pas été au niveau, je n'ai pas donné tout ce qui j'avais, inconsciemment. Je m'en suis voulu, je me suis reconcentré dans ma bulle à moi. J'ai aussi beaucoup parlé avec ma mère (Mézuela Servier, ancienne capitaine de l'équipe de France de handball, ndlr), elle connait le hand par cœur. Il fallait que je mette mes propres ingrédients dans ce système et que je puisse m'exprimer dans ce jeu, un jeu complexe mais où on peut s'exprimer. J'avais besoin de retrouver de la confiance sur mes shoots de loin et au fur et à mesure, j'ai pris de plus en plus de plaisir. Je vais essayer de continuer sur cette lancée lors de la deuxième partie de saison. »

Yann Genty (gardien) :
« C'est important de marquer les esprits car on n'a pas fait une bonne première partie de saison en Ligue des Champions (3 victoires et 3 défaites en phase de poules, ndlr). Il fallait qu'on montre un autre visage, par rapport à la veille contre Barcelone. Pour une première (à Cologne pour lui personnellement, ndlr), c'était aussi bien qu'il n'y ait pas tout cet engouement, tout ce public, ça nous permet de rentrer dans le truc. La prochaine fois, on saura où on mettra les pieds. »

Luka Karabatic (pivot) :
« Mentalement, il fallait qu'on montre qu'on avait d'autres ressources et qu'on pouvait rebondir tout de suite. C'est de ça que je suis fier de l'équipe aujourd'hui. On est en reconstruction, beaucoup de choses se sont passées lors de cette première partie de saison, il a fallu s'adapter. Finir sur une victoire contre Veszprem, c'est une très bonne chose, ce n'est pas anodin. Il faut qu'on continue de progresser, d'asseoir notre jeu. On se quitte sur une note positive, avec de l'espoir pour la fin de saison. Il faudra ré-attaquer très fort en février, le parcours sera très compliqué pour retourner au Final Four. »

Propos recueillis par beIN Sport

Vos réactions doivent respecter nos CGU.