Ligue des Champions (H) : Le PSG passe tout près du titre européen

Ligue des Champions (H) : Le PSG passe tout près du titre européen©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 04 juin 2017 à 20h05

Battu de la plus petite des marges, le PSG Handball a manqué l'occasion de remporter la Ligue des Champions face au Vardar Skopje.

Décidément, le PSG est maudit en compétitions européennes, quel que soit le sport. Alors qu'ils avaient l'occasion de débloquer le palmarès européen du club de la Capitale, les joueurs de Noka Serdarusic ont commis beaucoup trop d'erreurs pour espérer prendre le meilleur sur un Vardar Skopje plus concentré, plus impliqué dans cette finale. Il faut dire que les coéquipiers de Nikola Karabatic ont très mal entamé le match et ont été derrière au score durant toute la première période, avec un avantage allant jusqu'à trois buts après un quart d'heure de jeu. Mais grâce notamment à un Luc Abalo qui a retrouvé ses jambes et à un Thierry Omeyer des grands soirs, les Parisiens sont progressivement revenus à hauteur avant que Luka Stepancic ne donne l'avantage aux Parisiens au buzzer.
Le PSG a sombré avant de revenir
Le hic, c'est que le PSG n'a pas été en mesure de conserver cet avantage au retour sur le parquet d'une Lanxess Arena en fusion. Les coéquipiers de Mikkel Hansen ont pris un véritable orage dès les premiers instants avec un 3-1 d'entrée avec un Luka Cindric opportuniste et un Arpad Sterbik au niveau auquel on pouvait l'attendre. Comme absent samedi lors de la demi-finale face à Veszprem, Nikola Karabatic s'est fait violence contre le Vardar Skopje avec cinq réalisations mais cela n'a pas suffi car, à une vingtaine de minutes du terme de la rencontre, les Macédoniens ont repris trois buts d'avance en profitant des trop nombreuses erreurs parisiennes entre une perte de balle facile de Nikola Karabatic ou une transversale d'Uwe Gensheimer vers Luc Abalo trop téléphonée et interceptée facilement. C'est alors que les coéquipiers d'Alex Dujshebaev ont connu une véritable panne offensive, ils n'ont pas été en mesure de marquer pendant plus de cinq minutes et ont permis aux Parisiens de reprendre espoir et de revenir à hauteur à l'orée des dix dernières minutes.
L'espoir amené par Narcisse puis... le néant
Dix dernières minutes où les deux équipes se sont rendues coup pour coup et où la défense du PSG a été d'abord prise à défaut en offrant deux buts d'avance au Vardar puis en se reprenant dans la foulée de Thierry Omeyer qui a évité le KO. Avec un but de retard et une infériorité numérique après l'exclusion de Luka Karabatic, le PSG a vu Daniel « Air France » Narcisse redonner de l'espoir en égalisant à sept secondes de la fin du match. Le but parisien vide pour combler l'infériorité numériqu, le Vardar Skopje avait l'occasion de sceller le sort du match mais Raul Gonzalez a demandé un temps-mort surprenant. Sur l'engagement pour l'ultime action du match, Uwe Gensheimer se manque au marquage d'Ivan Cupic qui va fusiller Thierry Omeyer sur la sirène (23-24). Un crève-cœur pour le PSG qui, s'il n'a jamais dominé la rencontre, méritait sans doute mieux qu'une défaite aussi amère.

HANDBALL - LIGUE DES CHAMPIONS (H) / FINAL FOUR
Finale - Dimanche 4 juin 2017
PSG Handball - Vardar Skopje : 23-24

Petite finale - Dimanche 4 juin 2017
Veszprem - FC Barcelone : 34-30

Demi-finales - Samedi 3 juin 2017
Veszprem - PSG Handball : 26-27
Vardar Skopje - FC Barcelone : 26-25

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
6 commentaires - Ligue des Champions (H) : Le PSG passe tout près du titre européen
  • SUPER, foot masculin, foot féminin, hand-ball : QSG = 000

  • la pression il la supporte au bar.belle mise en biere l'argent ne fait pas tout.

  • comme les footeux......j'en suis ravi !

  • gros soucis de gestion du money time chez les parisien(ne)s, signe de problèmes psychologiques récurrents au PSG !

  • Dommage pour le hand!