Ligue des Champions (H) : Le PSG et Montpellier battent des cadors allemands

Ligue des Champions (H) : Le PSG et Montpellier battent des cadors allemands©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mercredi 14 novembre 2018 à 22h28

Vainqueur d'un but contre Flensburg samedi dernier à domicile lors de la 7eme journée de la Ligue des Champions, le PSG est allé s'imposer largement sur le score de 27-20 en Allemagne ce mercredi lors de la 8eme journée. Dans la soirée, le tenant du titre Montpellier a décroché sa première victoire, en venant à bout de Rhein-Neckar sur le score de 31-26.

Fait assez rare pour être signalé, le PSG et Flensburg s'affrontaient à quatre jours d'intervalle en ce mois de novembre pour le compte des septième et huitième journée de Ligue des Champions. Et les deux matchs ont accouché de deux scénarios complètement différents ! Si samedi dernier, à Coubertin, le PSG avait été mené jusqu'à la 51eme minute et s'était finalement imposé 29-28 de justesse, il a marché sur son adversaire au match retour, pour l'emporter 27-20. Sur le terrain du leader du championnat d'Allemagne, vainqueur de ses douze matchs de Bundesliga, le PSG n'a été mené que pendant un peu plus de 3'30. Le temps d'égaliser à 1-1 après l'ouverture du score allemande...

Hansen et Gensheimer ont régalé


Grâce à une défense de fer (50% d'arrêts pour Omeyer à la mi-temps, 33% au total), les Parisiens ont tranquillement augmenté leur avance, pour mener 12-9 à la mi-temps. En deuxième période, malgré la perte de Luka Karabatic, victime d'une béquille à la 39eme, les Parisiens ont continué d'imposer leur rythme, même si le gardien adverse Benjamin Buric a livré une belle partie (36% d'arrêts). Mikkel Hansen, auteur de 6 buts, était au-dessus du lot, alors qu'Uwe Gensheimer (5 buts), l'ancien de Rhein-Neckar, ennemi de Flensburg, s'est régalé, se permettant de chambrer le public après avoir été conspué en début de match. Avec cette huitième victoire en huit match, Paris reste solidement en tête de la poule B, à six journées de la fin.



Les marqueurs parisiens : Gensheimer (5), Stepancic (3), Sagosen (3), Toft Hansen (4), Remili (2), Abalo (2), L.Karabatic (1), Hansen (6), Ekdahl du Rietz (1)


Montpellier décroche sa première victoire


Il était temps ! Vainqueur de la Ligue des Champions la saison passée, Montpellier n'avait pas encore remporté un match durant l'édition 2018-19, se contentant d'un nul à Kristianstad. Il a fallu attendre la 8eme journée pour voir le MHB s'imposer, et comme le PSG, c'est un cador allemand qui a mordu la poussière ce mercredi : Rhein-Neckar, qui affrontera justement Flensburg lundi prochain dans le choc de la Bundesliga. Ridiculisés, selon leurs propres mots, en Allemagne la semaine dernière (37-27), les Héraultais ont pris leur revanche dans leur salle, au terme d'un match à sens unique (31-26). Avec un score de 5-1 pour débuter, puis 11-5 à la 18eme, 16-12 à la mi-temps et 27-21 à la 47eme, Montpellier n'a jamais vraiment tremblé, et a toujours su conserver un écart suffisant pour ne pas être inquiété. Le carton rouge reçu par Kohlbacher à la 49eme après un mauvais geste sur Villeminot a bien arrangé les hommes de Patrice Canayer également, même si la blessure à la cuisse gauche de Melvyn Richardson a un peu refroidi l'ambiance. Le fils de Jackson a tout de même eu le temps d'inscrire 7 buts, tout comme Michaël Guigou, et Montpellier a fini le match avec 66% d'efficacité (58% pour les Allemands). La phase retour ne pouvait pas mieux commencer pour les champions d'Europe, qui peuvent toujours rêver des huitièmes de finale s'ils continuent sur sa lancée de ce match. Dans onze jours contre Kristianstad, lanterne rouge, la défaite sera interdite.




Les marqueurs montpelliérains : Gérard (1), Villeminot (2), Truchanovicius (1), Guigou (7), Pettersson (3), Richardson (7), Kavticnik (1), Bonnefond (3), Porte (3), Bingo (1), Mamdouh (2)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.