Ligue des Champions (H) : Le PSG domine Nantes sans trop forcer

Ligue des Champions (H) : Le PSG domine Nantes sans trop forcer©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 07 février 2019 à 22h21

Pour son premier match depuis la trêve due au Mondial, le PSG a battu Nantes sur le score de 35-31 lors de la onzième journée de la Ligue des Champions. Les Parisiens sont bien partis pour terminer en tête du groupe B, alors que Nantes devra batailler jusqu'au bout pour rallier les quarts.

Ils s'étaient rencontrés le 20 décembre dernier, en Starligue, et n'avaient plus joué depuis en raison du Mondial germano-danois. Le PSG et Nantes se retrouvaient ce jeudi en Loire-Atlantique, mais cette fois en Ligue des Champions. Et comme en championnat (victoire 30-29), ce sont les Parisiens qui se sont imposés, sur le score de 35-31. Les champions de France n'ont jamais vraiment tremblé pendant cette rencontre : 4-6 à la 10eme, 6-12 à la 20eme, 15-18 à la mi-temps, 21-24 à la 40eme et 25-29 à la 50eme. Dès que les Nantais, portés par le magnifique public de Beaulieu, ont réussi à se rapprocher, les Parisiens ont immédiatement appuyé sur l'accélérateur pour reprendre de l'avance.


Abalo inscrit 7 buts
Luc Abalo et Mikkel Hansen, visiblement pas fatigués par leur Mondial, terminent avec respectivement 7 et 6 buts, alors que Nikola Karabatic, pour son premier match avec le PSG depuis son opération du pied en octobre, n'était pas titulaire et n'a marqué qu'un but. Côté nantais, Kiril Lazarov finit avec 6 buts. Avec cette dixième victoire en onze matchs, Paris compte cinq points d'avance sur Szeged (qui a joué un match de moins) et reste en tête de la poule B, à trois journées de la fin, ce qui lui permet d'espérer jouer les quarts de finale sans passer par la case huitièmes. Quant aux Nantais, ils sont quatrièmes et devront batailler jusqu'au bout pour disputer les huitièmes, car il n'y a que quatre points d'écart entre la troisième et la huitième place, et seuls les six premiers franchiront cette phase de poules.




Les marqueurs parisiens : Gensheimer (5), Sagosen (3), Toft Hansen (6), Remili (4), Abalo (7), L.Karabatic (1), Morros de Argila (2), Hansen (6), N.Karabatic (1)

Les marqueurs nantais : Lagarde (2), Nyokas (3), Claire (2), Pechmalbec (2), Tournat (2), Rivera (6), Lazarov (6), Gurbindo (3), Balaguer (5)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.