Ligue des Champions (F) : Les Brestoises mieux loties que les Messines

Ligue des Champions (F) : Les Brestoises mieux loties que les Messines©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, publié le mercredi 01 juillet 2020 à 20h11

Si Brest a hérité de Györ, favori de la compétition, dans sa poule de Ligue des champions pour la saison 2020-2021, Metz a eu le "pire tirage" selon son entraîneur.

Le verdict est tombé mercredi. Après le tirage au sort de l'édition masculine, celui de la Ligue des champions féminine 2020-2021 a été effectué dans la foulée, avec deux clubs tricolores engagés : Metz et Brest. Et si les Bretonnes, comme les Nantais chez les messieurs, ont bénéficié d'une invitation pour disputer la prestigieuse compétition européenne, ce sont les Lorraines qui ont hérité de la poule la plus compliquée.


Les vice-championnes d'Europe avec Metz

Les Brestoises joueront dans le groupe B, aux côtés notamment de Györ, favori à la victoire finale, mais aussi des Roumaines de Valcea, des Allemandes du Borussia Dortmund, ainsi que du Buducnost Podgorica (Monténégro), du CSKA Moscou (Russie), d'Odense (Danemark), et de Koprivnica (Croatie). Dans la poule A, les Messines côtoieront elles les joueuses de Rostov-Don (Russie), vice-championnes d'Europe, Vipers Kristiansand (Norvège), Esbjerg (Danemark), Ferencvaros (Hongrie), le CSM Bucarest (Roumanie), Bietigheim (Allemagne) et le RK Krim (Slovènie). Ce qui ne ravit pas franchement leur entraîneur.

Mayonnade : "On savait que ce serait complexe"

"Je ne sais pas s'il y avait pire tirage. Avec seulement deux poules, on savait que ce serait complexe, a commenté Emmanuel Mayonnade sur le site du club lorrain. Voilà, il va falloir jouer ces matchs. Les rencontres à domicile seront très, très importantes. Les points perdus là feront très vite mal à la tête. C'est un vrai mini-championnat. On va essayer de rester sur une dynamique identique à celle de la saison passée, mais on part de loin. Il y a un équilibre à trouver. Aujourd'hui, je me sens éloigné de la Ligue des champions. Je mesure la charge de travail qu'il nous reste. C'est difficile de se projeter pour l'instant."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.