Ligue des Champions (F) : Dortmund refuse de se déplacer pour affronter Metz, les deux matchs annulés

Ligue des Champions (F) : Dortmund refuse de se déplacer pour affronter Metz, les deux matchs annulés©Media365

Aurélien CANOT, publié le vendredi 12 mars 2021 à 12h53

Dortmund a annoncé qu'il ne se déplacerait pas à Nancy ce week-end pour y affronter Metz vendredi et dimanche en 8emes de finale de la Ligue des Champions féminine. La Fédération européenne a annoncé ensuite que les deux matchs étaient annulés, sans en préciser le résultat.

Dortmund refuse de se déplacer pour affronter Metz, les deux matchs annulés. « Dortmund ne jouera pas contre Metz en Ligue des Champions, en 8emes de finale, en raison de l'incertitude autour d'un nouveau cas de Covid chez (son) adversaire » Le club allemand n'a pas fait le déplacement à Nancy, où ont été relocalisés les huitièmes de finale de la Ligue des Champions féminine et où devait se dérouler le premier des deux matchs, ce vendredi en fin de journée (17h00). Une première rencontre qui n'aura pas lieu, pas plus que la seconde, les Allemandes étant restées à Dortmund après avoir appris que l'équipe messine se retrouvait de nouveau impactée par la pandémie de Covid-19 et la Fédération européenne ayant annoncé ensuite l'annulation des deux rencontres. Dans un communiqué, le club allemand avait expliqué pourquoi il avait pris la décision de ne pas se présenter face aux Messines. « Un nouveau cas dans l'équipe de Metz, l'incertitude sur le fait que cette joueuse n'ait pas contaminé une autre coéquipière, le fait que les joueuses du Borussia seront dans toute l'Europe la semaine prochaine pour des rencontres avec leurs sélections : ces raisons nous ont amené à ne pas disputer ce huitième de finale ».

L'EHF annule les deux matchs

Dortmund insistait bien sur le fait qu'il estime trop risqué pour les joueuses, le staff et l'encadrement de se déplacer pour affronter Metz, allant même jusqu'à considérer comme « irresponsable » de disputer ces deux matchs. « La sécurité et la santé des joueuses passent avant tout. » La balle se trouvait alors dans le camp de la Fédération européenne (EHF), qui a fait savoir que les deux matchs étaient annulés, sans en communiquer les résultats ni les éventuelles sanctions. A noter que ce n'est pas la première fois que le Covid-19 touche l'effectif messin. Les Dragonnes avaient dû en effet observer une quarantaine le mois dernier en raison de deux cas positifs dans le camp lorrain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.