Ligue Butagaz Energie (J10) : Brest donne la leçon à Metz, Nantes et Paris 92 en profitent

Ligue Butagaz Energie (J10) : Brest donne la leçon à Metz, Nantes et Paris 92 en profitent©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 06 janvier 2021 à 22h13

Dans l'affiche au sommet de la 10eme journée de Ligue Butagaz Energie, grâce à une deuxième période parfaite, Brest a dominé Metz et met fin à l'invincibilité des Mosellanes. Un résultat qui fait les affaires de Nantes et de Paris 92.

Seules équipes encore invaincues en Ligue Butagaz Energie, Brest et Metz se sont expliquées sur le parquet de la Brest Arena dans l'affiche de la 10eme journée de Ligue Butagaz Energie. Et si, pendant les 30 premières minutes, il y a eu match entre les deux formations, les protégées de Laurent Bezeau ont ensuite fait parler la poudre. Ce sont pourtant les Messines, emmenées par Orlane Kanor (3 buts sur 9 tirs), qui ont creusé le premier écart de la rencontre, menant de deux buts après huit minutes de jeu mais, dans la foulée, Djurdjina Jaukovic (2 buts sur 5 tirs) et Coralie Lassource (4 buts sur 6 tirs) ont remis les deux équipes à égalité. Dès lors, les deux locomotives du handball féminin français se sont rendu coup pour coup jusqu'à la pause, atteinte sur un score de parité. C'est au retour des vestiaires que Sandra Toft (18 arrêts sur 35 tirs subis) est clairement montée en température pour écœurer les Messines. Si Olga Pedereriy (2 buts sur 2 tirs) a ouvert le score en deuxième période, Brest a ensuite enchaîné avec un 5-0 qui a donné le ton du deuxième acte de la rencontre. Dans le premier quart d'heure, les joueuses de Manu Mayonnade n'ont pu inscrire que deux buts avec un écart qui a atteint les dix longueurs à dix minutes de la fin de la rencontre. Dépassées dans tous les secteurs de jeu, les joueuses de Metz n'ont pu que constater les dégâts avec une défaite de onze longueurs (30-19) face aux coéquipières d'Ana Gros (9 buts sur 14 tirs), leur première de la saison en championnat. Avec trois matchs en moins, le BBH remonte au deuxième rang à sept points de Metz.

Paris 92 accroché, Nantes se rapproche du podium

Derrière Metz et Brest, Paris 92 et Nantes avaient un coup à jouer. Mais les joueuses de la Capitale ont été accrochées sur le parquet de Dijon, qui restait sur six défaites de suite en Ligue Butagaz Energie. Devant au score pendant l'essentiel de la première période, les coéquipières de Nadia Offendal (7 buts sur 13 tirs) n'ont compté qu'un seul but d'avance à mi-distance. Mais les Dijonnaises, emmenées par Carmen Campos (6 buts sur 8 tirs), ont bien mieux abordé la deuxième période pour compter trois buts d'avance à un quart d'heure de la fin de la rencontre. Un avantage que les Bourguignonnes ont défendu bec et ongles mais, à 32 secondes du terme de la rencontre, Laura Flippes (2 buts sur 6 tirs) a offert le match nul à Paris 92 (21-21). Dans le même temps, Nantes n'a pas tremblé à l'occasion de la réception de Besançon et lancent parfaitement leur année 2021 et fêté le changement de propriétaire du club. L'avantage de quatre longueurs construit au quart d'heure de jeu a tenu jusqu'à la mi-temps pour les coéquipières de Dyenaba Sylla (9 buts sur 10 tirs). Imperméables en défense pendant les cinq premières minutes du deuxième acte, les Nantaises ont continué de creuser l'écart. Lara Gonzalez (6 buts sur 9 tirs) et les Bisontines ont résisté mais s'inclinent au final de neuf longueurs (34-25). Paris 92 conserve toutefois l'avantage sur Nantes pour un point et se maintient à la troisième place derrière le duo de tête.

Saint-Amand-les-Eaux et Fleury ont manqué le coche

Derrière les Nantaises, Toulon-Saint-Cyr tient le rythme. Face à Mérignac, qui restait sur un match nul face à Saint-Amand-les-Eaux avant la trêve internationale, les Varoises ont démarré fort pour mener de trois buts après dix minutes. Un écart que les coéquipières de Marie-Paule Gnabouyou (6 buts sur 8 tirs) ont su maintenir avant de flancher avant la mi-temps, atteinte sur un score de parité. Vexées, les joueuses de Laurent Puigsegur ont haussé le ton au retour sur leur parquet et creusé à nouveau l'écart pour, au final, s'imposer de trois longueurs (31-28) et passer devant Saint-Amand-les-Eaux au classement. En effet, les Nordistes ont chuté dans leur duel face à Chambray, qui a confirmé son succès face à Fleury avant la pause. Une rencontre qui a été indécise pendant les 20 premières minutes avant de voir les Tourangelles, emmenées par Ana Paula Rodrigues (6 buts sur 11 tirs) creuser un premier écart... avant de baisser de pied et de laisser les Nordistes passer devant à la dernière seconde. Un écart de conduite qui n'a pas été confirmé au retour sur le parquet. Chambray a immédiatement repris le contrôle des opérations pour s'imposer de cinq longueurs (20-25). Une victoire qui ne permet pas de distancer Bourg-de-Péage qui, grâce notamment aux dix buts d'Alexandra do Nascimento, a pris le meilleur sur Plan-de-Cuques (29-22). Les Drômoises profitent de la défaite de Fleury face à Nice (25-30) pour s'emparer de la huitième place.
HANDBALL - LIGUE BUTAGAZ ENERGIE / 10EME JOURNEE
Mercredi 6 janvier 2021
Nantes - Besançon : 34-25
Saint-Amand-les-Eaux - Chambray : 20-25
Toulon-Saint-Cyr - Mérignac : 31-28
Bourg-de-Péage - Plan-de-Cuques : 29-22
Dijon - Paris 92 : 21-21
Fleury - Nice : 25-30
Brest - Metz : 30-19

Vos réactions doivent respecter nos CGU.