Lidl Starligue - PSG : Malgré un effectif revu et corrigé, pas d'inquiétude pour Bruno Martini

Lidl Starligue - PSG : Malgré un effectif revu et corrigé, pas d'inquiétude pour Bruno Martini©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le lundi 03 août 2020 à 10h00

Manager général du PSG Handball, qui reprend l'entraînement ce lundi, Bruno Martini est revenu sur les objectifs de son club pour la saison 2020-2021 alors que l'effectif a été chamboulé.

C'est l'heure de la reprise pour le PSG Handball. Alors que la saison 2019-2020 de Lidl Starligue a été interrompue définitivement le 14 avril dernier et que la date de lancement de la saison 2020-2021 est encore au conditionnel, le champion de France lors des six dernières saisons reprend l'entraînement ce lundi avec un groupe remanié. En effet, alors que Sander Sagosen a rallié Kiel, que Rodrigo Corrales évolue désormais à Veszprém et que Luc Abalo va terminer sa carrière à Elverum, le club de la Capitale a comblé les vides avec un mélange de jeunesse (Elohim Prandi) et d'expérience (Mathieu Grébille, Yann Genty et Ferran Solé Sala) tout en attirant le géant Dainis Kristopans, qu'une grande partie de l'Europe du handball s'est arraché à son départ du Vardar Skopje et qui a fait une pige au Fuchse Berlin ces derniers mois. Mais, pour Bruno Martini, ces mouvements ne sont pas signes d'une baisse dans l'ambition du PSG. « Une forme de déclin ? Nous n'avons signé que des joueurs internationaux. Comme Dainis Kristopans, que Veszprem et d'autres grands clubs voulaient. Le président de Kielce m'a même appelé pour savoir si nous étions prêts à revendre son contrat, a confié au quotidien L'Equipe le manager général du PSG Handball. Ce que nous avons bien entendu refusé. À côté de cela, nous avons le meilleur ailier de l'Euro 2018 et du dernier Mondial (Ferran Solé Sala ndlr), Elohim Prandi, qui est un joueur encore en formation mais probablement le meilleur Européen de sa génération, et des internationaux. »

Martini ne s'attend pas à une partie de plaisir en Ligue des Champions

Bruno Martini va même plus loin, par rapport à l'effectif 2019-2020, le PSG Handball version 2020-2021 est plus que jamais en accord avec son entraîneur, l'Espagnol Raul Gonzalez Gutierrez, arrivé au club il y a deux ans. « Malgré le départ de joueurs particulièrement performants, nous avons une équipe qui correspond exactement aux souhaits du coach, ajoute le dirigeant parisien. Il est évident que nous allons jouer de manière différente, avec des choix tactiques très variés. Après, il faut que la mayonnaise prenne. Je ne me fais pas trop de souci. Nous avons une équipe qui tient la route. » Alors que la Lidl Starligue a été élargie de quatorze à seize clubs, le PSG sera également engagé dans une Ligue des Champions « new-look » avec un groupe exigeant avec le Vardar Skopje, Szeged ou encore Kielce, qui appelle à l'humilité. « Dans l'autre poule figurent des noms très clinquants, mais il y a plus d'homogénéité de notre côté. Szeged nous a battus l'année dernière. Flensburg nous bat aussi régulièrement chez lui, et Kielce nous a éliminés en quarts de finale en 2019, rappelle Bruno Martini. Porto est une équipe qui a également beaucoup progressé avec de très bons résultats en Ligue des Champions. Ce sera particulièrement piégeux. On s'attend à une lutte acharnée et personne ne va survoler le groupe. » Une entame de compétition actuellement le 16 septembre prochain à Szeged mais, comme pour déminer le terrain, Bruno Martini ne s'avance pas concernant cette rencontre. « Je ne suis pas sûr qu'il s'agisse de la période où nous serons les plus performants, tempère le manager général parisien. Mais la Ligue des Champions est une course de fond. On peut aussi se permettre de perdre un match à l'extérieur. » La nouvelle formule de la Ligue des Champions, avec les deux premiers de chaque groupe qualifié directement pour les quarts, peut offrir au PSG un tel joker, à utiliser avec parcimonie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.