Lidl Starligue - PSG : Beaucoup de questions se posent encore pour Mathieu Grébille

Lidl Starligue - PSG : Beaucoup de questions se posent encore pour Mathieu Grébille©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 20 juin 2020 à 14h00

Au cours d'un entretien accordé à l'AFP, le nouveau joueur du PSG Mathieu Grébille est revenu sur les incertitudes que la crise sanitaire impose au handball.

La période actuelle est particulière pour Mathieu Grébille. Après douze saisons sous les couleurs de Montpellier, où il a fait ses débuts professionnels, l'arrière ou ailier gauche international revient dans sa ville natale pour un contrat de trois saisons. Une arrivée au PSG Handball qui intervient dans un contexte unique en raison de l'arrêt prématuré du championnat de Lidl Starligue, le report du Final Four de la Ligue des Champions 2019-2020 à la fin d'année et une reprise programmée le 23 septembre qui est encore sujette à caution. Une reprise de l'entraînement particulière mais dans laquelle Mathieu Grébille voit du positif. « Il y a encore plein d'interrogations. Mais il y a une date de début de championnat qui a été fixée et ça nous permet de nous projeter, assure dans un entretien accordé à l'AFP le joueur aux 77 sélections en équipe de France. Ce qui était difficile au début c'est que l'on ne savait pas du tout où on allait. Les tests physiques d'avant saison vont permettre d'entretenir le corps et de le préparer pour une reprise progressive après une pause de longue durée. »

Grébille : « On n'est pas les plus à plaindre »

Cette crise sanitaire, mais également économique, n'a pas épargné les joueurs professionnels mais cela n'incite pas le néo-Parisien à se plaindre. « Sur le plan financier, j'ai été impacté puisque je suis au chômage partiel depuis le début du confinement, donc j'ai perdu une partie de mes revenus, assure ce dernier. Mais on n'est pas les plus à plaindre. » Si les stades vont pouvoir rouvrir leurs portes à compter du 11 juillet, la limitation du nombre de spectateurs voire le huis clos qui pourrait toucher les salles est un problème aux yeux de Mathieu Grébille, conscient qu'accueillir du public est une nécessité sur le plan économique pour les clubs. « On a aussi des questions sur l'évolution de la situation sanitaire. Si on peut rejouer au handball mais que les gens ne peuvent pas revenir voir les matches, c'est un vrai problème pour les clubs, résume l'international français. Ils ne peuvent pas se permettre de jouer à huis clos, la billetterie représente une bonne partie de leurs revenus. » Une problématique que le monde du rugby professionnel a déjà soulevé auprès des autorités.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.