Lidl Starligue : Pas de départ anticipé prévu par Jérôme Fernandez

Lidl Starligue : Pas de départ anticipé prévu par Jérôme Fernandez©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 22 mai 2020 à 22h15

Thierry Anti ayant signé à partir de 2021 et venant de quitter son poste d'entraîneur du Sporting Portugal, Jérôme Fernandez a assuré qu'il ne comptait pas quitter son poste à Aix-en-Provence.

Jérôme Fernandez ne compte pas abandonner son poste. A la suite de l'annonce par le Sporting Portugal du départ avec effet immédiat de Thierry Anti, qui s'est déjà engagé avec Aix-en-Provence à compter de l'été 2021, la position de Jérôme Fernandez a été remise en cause. L'actuel entraîneur du PAUC assure dans un entretien accordé au quotidien L'Equipe qu'il compte rester à son poste pour la saison à venir. « Rien n'a changé et je ne me suis pas entretenu avec mes dirigeants à ce sujet. La dernière fois que nous nous sommes parlé, ils m'ont dit de me préparer à être l'entraîneur pour la saison prochaine, a déclaré l'ancien capitaine de l'équipe de France. Pour l'instant, je suis toujours l'entraîneur. J'avance comme ça. On verra ce qu'il en est dans les semaines à venir. » Mais une pointe d'incertitude sur l'avenir à court-terme existe dans l'esprit de Jérôme Fernandez. « Les dirigeants nous ont stipulé qu'il y aurait un changement de cycle à partir de 2021. Il interviendra peut-être plus tôt. On n'en sait rien, ajoute ce dernier. Ce qui est sûr, c'est que j'ai déjà entrepris des démarches pour trouver autre chose à la fin de mon contrat. »

Fernandez ne compte pas partir plus tôt de lui-même

La première expérience sur le banc pour l'ancien international tricolore doit se terminer à l'été 2021. Mais ce dernier, qui est toujours sous contrat avec le club provençal, ne sait pas quelles sont les intentions de ses dirigeants. « Le contexte actuel fait qu'il est compliqué de trouver un nouveau projet, rappelle Jérôme Fernandez. Mon contrat court jusqu'en juin 2021 et je n'ai pas prévu d'y mettre un terme prématurément, sauf si mes dirigeants souhaitent casser ce contrat. » Alors que la crise sanitaire et l'interruption prématurée du championnat de Lidl Starligue met en difficulté les clubs sur le plan économique, l'ancien capitaine des Bleus assure que son avenir personnel n'est pas le plus important. « Pour l'instant, le sportif n'est pas la priorité, assure-t-il. Tous les clubs de Lidl Starligue se démènent surtout pour trouver des solutions à cette crise et ne pas mettre la clé sous la porte. » Reste que l'opportunité de faire venir à Aix-en-Provence un entraîneur reconnu comme Thierry Anti avec douze mois d'avance, et lancer le nouveau cycle voulu par les dirigeants du club, existe et pourrait se matérialiser.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.