Lidl Starligue (J8) : Cesson-Rennes accroche Montpellier, le PSG a été contrarié mais s'impose à Nîmes

Lidl Starligue (J8) : Cesson-Rennes accroche Montpellier, le PSG a été contrarié mais s'impose à Nîmes©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 14 novembre 2020 à 18h58

Alors que Montpellier a concédé le match nul à domicile face à Cesson-Rennes (28-28), le PSG a signé son huitième succès en huit journées sur le parquet de Nîmes (27-31).

Le PSG est reçu huit sur huit ! Dans l'affiche de la 8eme journée de Lidl Starligue, le club de la Capitale est allé chercher sur le parquet de Nîmes un huitième succès en autant de rencontres disputées depuis le début de la saison en championnat, mais ça n'a pas été simple pour les joueurs de Raul Gonzalez Gutierrez. En effet, après dix minutes équilibrées, Mohammad Sanad (10 buts sur 11 tirs) a permis à l'USAM de prendre deux buts d'avance pour la première fois de la rencontre. Mais les Parisiens ne se sont jamais laissé abattre et, grâce à l'ancien Nîmois Elohim Prandi (5 buts sur 6 tirs) et à Henrik Toft Hansen (2 buts sur 3 tirs), ont pu égaliser à deux minutes de la mi-temps. Très vite après le repos, Nedim Remili (7 buts sur 11 tirs) a donné deux longueurs d'avance au PSG pour la première fois mais, à un quart d'heure de la fin du match, Benjamin Gallego (7 buts sur 7 tirs) a remis les deux équipes à égalité. Grâce à deux arrêts consécutifs de Rémi Desbonnet (12 arrêts sur 43 tirs subis), l'USAM a abordé les dix dernières minutes avec l'avantage mais l'expérience parisienne a fait la différence en toute fin de match pour un succès de quatre longueurs (27-31). Nîmes, pour sa part, s'incline pour la troisième fois en sept matchs et reste au pied du podium.

Montpellier lâche encore un point à domicile

Si le PSG a su éviter le piège à l'occasion de son déplacement à Nîmes, ça n'a pas été le cas de Montpellier. Les joueurs de Patrice Canayer n'ont, en effet, pas été en mesure d'aller chercher la victoire à domicile face à une valeureuse équipe de Cesson-Rennes. Si Hugo Descat (7 buts sur 11 tirs) a fait le nécessaire en attaque, la défense du MHB a laissé trop d'espaces, dont Hugo Katmtcop Baril (6 buts sur 8 tirs) ont su profiter pour rester au contact pendant les cinq dernières minutes. C'est alors que, profitant des pertes de balles des Bretons, les coéquipiers de Gilberto Duarte (1 but sur 4 tirs) ont pris trois longueurs d'avance avant la fin des dix premières minutes mais, grâce notamment à Allan Villeminot (7 buts sur 9 tirs), Cesson-Rennes a su revenir et mener au score avant que Melvyn Richardson (8 buts sur 12 tirs) n'égalise à dix secondes de la pause. Les Bretons ont démarré fort le deuxième acte et pris deux buts d'avance d'entrée. Dès lors, les joueurs de Sébastien Leriche ont tenu jusqu'à dix minutes du terme de la rencontre. Une fin de match tendue durant laquelle les Montpelliérains ont su une nouvelle fois effacer un retard de deux buts pour égaliser à deux minutes du terme de la rencontre, le score n'évoluant plus jusqu'au buzzer (28-28). Montpellier concède son deuxième match nul en cinq rencontres et pointe déjà à huit longueurs du PSG mais compte trois matchs en moins.

HANDBALL - LIDL STARLIGUE / 8EME JOURNEE
Vendredi 13 novembre 2020
Chartres - Ivry : 32-28
Limoges - Toulouse : 30-26

Samedi 14 novembre 2020
Montpellier - Cesson-Rennes : 28-29
Nîmes - PSG : 27-31

Dimanche 15 novembre 2020
16h00 : Créteil - Istres
16h00 : Tremblay - Saint-Raphaël
17h00 : Chambéry - Nantes

Reporté à une date ultérieure
Aix - Dunkerque

Vos réactions doivent respecter nos CGU.