Le pari de la rédac : Les Bleues du handball raflent tout !

Le pari de la rédac : Les Bleues du handball raflent tout !©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, Media365, publié le vendredi 01 janvier 2021 à 20h01

Vice-championnes d'Europe en 2020, les Bleues s'avancent vers une année 2021 riche en évènements, avec notamment les JO et le Mondial. A la rédaction, on se prend à rêver de deux sacres.


Il n'y a qu'à voir le palmarès déjà acquis de cette équipe de France de handball féminin pour se rendre compte sa valeur. Il n'y a qu'à voir l'aura de son sélectionneur, Olivier Krumbholz sur « ses » filles pour comprendre le lien unilatéral qui les unit. Il n'y a peut être d'ailleurs que dans cette sélection que l'on peut voir cela. Un sélectionneur présent depuis 1998 aux côtés de ses handballeuses, avant une parenthèse entre 2013 et 2016 où il l'assure lui-même : il n'a jamais réussi à faire le deuil de cette séparation momentanée. « Loin des yeux, près du coeur », ce n'est pas assez pour le Lorrain qui est finalement rappelé juste avant les Jeux Olympiques de Rio en 2016 après un passage catastrophique d'Alain Portes. Frais, apaisé, moins autoritaire et plus à l'écoute des remarques de ses joueuses, Olivier Krumbholz remet le bleu de chauffe et c'est toute l'équipe qui en profite. « Sa démarche a été à 100% bénéfique, confirmait l'internationale Manon Houette à France TV Sport récemment. Vu qu'il y a plus de participatif dans son management, il y a plus de prise d'initiative de tout le monde, plus d'autonomie, plus de professionnalisme. Je trouve intéressant de bosser avec des gens qui sont capables de se remettre en question. » La mayonnaise (re)prend directement avec le groupe et la France réalise un superbe parcours olympique où seule la Russie demeure supérieure en finale (19-22). S'ensuit deux très beaux titres parmi lesquels un Mondial en 2017 et un Euro en 2018 mais aussi une désillusion, au Japon en 2019 lors des Mondiaux où les Bleues finissent 13eme.

Un Euro réussi

Au Danemark, la France arrive le torse bombé dans la bulle sanitaire d'Herning pour l'Euro, dans la peau du champion en titre. Mais avant de jouer la poule principale, les filles d'Olivier Krumbholz doivent se frotter à la Macédoine qu'elles finissent par battre 24-23. Le tournoi principal est parfait pour les Bleues avec des victoires contre la Slovénie (17-27), le Danemark (23-20), l'Espagne (26-25) et la Suède (31-25) ainsi qu'un nul contre la Russie (25-25). Opposées à la Croatie, les handballeuses françaises n'en font qu'une bouchée (30-19) et un joli duel contre la Norvège les attend en finale. Même menée de 4 buts à la mi-temps, la France se donne les moyens de revenir peu à peu sur les Scandinaves mais cela reste trop tard pour la victoire finale (20-22). « L'objectif était d'être dans le dernier carré, se souvient la gardienne des Bleues, Cléopatre Darleux, élue MVP de la finale. On retient donc la médaille et le beau parcours. Il y a eu plein de belles choses et de belles émotions durant ce mois. On va de l'avant et on pense à la suite. Personnellement, j'ai ressassé toutes les actions de la deuxième mi-temps. Il y a de la déception mais ça donne plein d'espoirs pour les Jeux Olympiques et les prochaines compétitions. »

Une année 2021 chargée

Avec un nouveau titre de vice-championnes d'Europe dans leur besace, les Bleues sont armées pour conquérir une année 2021 riche en rendez-vous. D'abord, Olivier Krumbholz et compagnie ont une histoire à régler avec l'or olympique, qui a pour le moment, échappé à la France. Qualifiée à partir de 2000 à participer au tournoi des Jeux Olympiques, la sélection tricolore n'a nullement l'intention d'attendre davantage, d'autant que dans quatre ans, les JO seront à la maison et cela pourrait représenter un stress supplémentaire. Sur sa lancée de l'Euro au Danemark, avec un groupe à l'état d'esprit irréprochable, des joueuses expérimentées (Lacrabère, Darleux, Nze-Minko, Dembélé) et des références solides par le passé, la France paraît vraiment en capacité de s'imposer à Tokyo, d'autant que d'autres nations comme les Pays-Bas ont montré leurs limites au Danemark. Organisés en Espagne à la fin de l'année, du 2 au 19 décembre prochain, les Mondiaux seront aussi l'occasion pour l'équipe de France de laver leur affront d'il y a deux ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.