La dernière de Guigou, Abalo et Sorhaindo

La dernière de Guigou, Abalo et Sorhaindo©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le vendredi 10 janvier 2020 à 12h29



Une page de l'histoire de l'équipe de France va se tourner, lors de ce Championnat d'Europe disputé en Norvège, en Suède et en Autriche jusqu'au 26 janvier. C'est en effet le dernier Euro auquel vont prendre part trois légendes des Bleus : Michaël Guigou, Luc Abalo et Cédric Sorhaindo.

"Je ne pense qu'à prendre du plaisir, je n'ai pas la même pression sur cet Euro que ce que j'ai pu avoir par le passé. J'ai juste envie de bien finir", a confié Guigou avant le début de la compétition, rapporte Hand News.

Le Nîmois (bientôt 38 ans), qui est le plus âgé du trio, a débuté avec les Bleus en 2002, trois ans après les débuts en sélection d'Abalo et Sorhaindo, tous les deux âgés de 35 ans. "Je sais que je suis plus proche de la fin et, de ce fait, j'ai peut-être retrouvé une certaine forme de plaisir, avoue ce dernier dans un entretien avec la FFH. J'ai toujours en moi la volonté de tout donner pour l'équipe, avec des valeurs de don de soi importantes à mes yeux. Avec tout ce que m'a apporté l'équipe de France, j'aimerais terminer sur une bonne note. Il ne faudra pas faire la compétition de trop."

Pour Abalo, qui, comme Sorhaindo, ne sait pas encore s'il poursuivra sa carrière en club la saison prochaine, "ce n'est que du bonus. Parce que j'ai déjà la chance d'avoir gagné beaucoup de titres." Des titres, ils en ont effectivement remporté un sacré nombre depuis 2006, que ce soit aux Jeux Olympiques, au Mondial ou à l'Euro. Et les trois Experts espèrent bien disputer une dernière olympiade, à Tokyo. Il faudra pour cela décrocher leur qualification lors de ce championnat d'Europe, qu'ils débutent contre le Portugal, en remportant la compétition, ou en arrivant en finale contre le Danemark. Sinon, il en faudra en passer par un tournoi de qualification olympique, en avril.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.