Handball - Euro 2020 (Q) : Garain appelé

Handball - Euro 2020 (Q) : Garain appelé©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le samedi 08 juin 2019 à 23h01

Pour les deux derniers matchs des Bleus dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2020, jeudi en Lituanie et dimanche à Nantes contre la Roumanie, Didier Dinart, qui a finalement décidé de prendre un joueur supplémentaire (18 au lieu de 17 éléments), a appelé Dylan Garain (22 ans). L'arrière gauche de Dunkerque avait déjà été convoqué en équipe de France à l'automne 2017, mais il n'avait pu répondre à l'invitation en raison d'une blessure.

Un an et demi plus tard, revoilà Dylan Garain (22 ans) chez les Bleus. Ou plutôt voilà Dylan Garain chez les Bleus. A l'automne 2017, le jeune arrière gauche aurait, en effet, dû déjà prendre le pouls de l'équipe de France. Mais alors qu'il avait été retenu pour participer à la Golden League au Danemark, il s'était gravement blessé au genou gauche contre Tremblay en Coupe de la Ligue (huitièmes de finale) quelques jours plus tôt. Victime d'une rupture du ligament croisé antérieur qui l'avait tenu à l'écart pendant six mois, Garain n'avait donc pu honorer la convocation de Didier Dinart, repoussant à plus tard ses débuts chez les A. Il a bien fait d'y croire, dans la mesure où Dinart a décidé d'appeler un joueur supplémentaire par rapport à son groupe initial de 17 hommes pour les deux ultimes rendez-vous des Bleus dans le cadre des qualifications de l'Euro 2020, et que le joueur en question n'est autre que Garain, l'entraîneur des Bleus souhaitant poursuivre ses tests au poste d'arrière gauche. « J'ai souhaité appeler Dylan afin d'étoffer le groupe dont certains joueurs sont marqués physiquement après une longue saison. Ce stage et ces matches constituent aussi une opportunité pour effectuer des tests », explique le sélectionneur français dans un communiqué relayé par nos confrères de handnews.

Et Prandi dans tout ça ?

Et alors que l'on aurait pu penser que Dinart, qui avait appelé un autre arrière gauche Jean-Jacques Acquevillo (Cesson) il y a quelques jours, préférerait Elohim Prandi, lui aussi suivi de près par les Bleus, à Dylan Garain, il a finalement décidé de laisser le Nîmois à disposition des juniors en perspective du Mondial de la catégorie, qui aura lieu le mois prochain. « Elohim Prandi est évidemment un joueur que nous suivons, poursuit Dinart. Au poste d'arrière gauche, où nous effectuons des tests, il dispose d'un potentiel très intéressant. Lors de l'annonce de la liste initiale, nous avons choisi de le maintenir au sein du collectif U21 qui disputera le Mondial en Espagne. Un choix effectué en totale concertation avec Yohann Delattre et la direction technique nationale. La préparation pour cette compétition débute le 16 juin et il n'était pas sage de sur-solliciter Elohim qui est actuellement en période de récupération afin de bien achever son cycle avec les U21. » Première de son groupe à égalité avec le Portugal, la France se déplacera jeudi prochain en Lituanie (18h00, heure française). Elle accueillera ensuite la Roumanie à Nantes (18h00), dimanche. Quant à Garain, il prendra part dès lundi (premier jour) au stage de préparation des Tricolores à Créteil pour ces deux derniers matchs. En espérant qu'il ne soit pas encore obligé de renoncer.

Les 18 Français appelés par Didier Dinart pour la Lituanie et la Roumanie
Gardiens de but : Yann Genty (Chambéry), Vincent Gérard (Montpellier), Wesley Pardin (Aix-en-Provence)
Ailiers gauche : Mathieu Grébille (Montpellier), Michaël Guigou (Montpellier)
Arrières gauche : Jean-Jacques Acquevillo (Cesson-Rennes), Dylan Garain (Dunkerque), Romain Lagarde (Nantes)
Demi-centres : Kentin Mahé (Veszprem/HON), Melvyn Richardson (Montpellier)
Pivots : Ludovic Fabregas (FC Barcelone/ESP), Luka Karabatic (Paris-SG), Cédric Sorhaindo (FC Barcelone/ESP)
Arrières droit : Adrien Dipanda (Saint-Raphaël), Dika Mem (FC Barcelone/ESP), Nedim Remili (Paris-SG)
Ailiers droits : Yanis Lenne (Aix-en-Provence), Valentin Porte (Montpellier)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.