Euro (H) : Et à la fin, c'est la France qui gagne !

Euro (H) : Et à la fin, c'est la France qui gagne !©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 12 janvier 2018 à 22h11

La France a battu la Norvège 32-31 pour son entrée dans l'Euro de handball masculin, après un match riche en suspense.

Pour leur premier match de l'Euro, les Bleus ont joué avec les nerfs de leurs supporters. Mais comme c'est si souvent le cas en grandes compétitions internationales (trois médailles olympiques, sept médailles mondiales et quatre européennes remportées depuis le début du XXIeme siècle, rappelons-le), l'équipe de France a eu le dernier mot ! Opposés à la Norvège, qu'ils avaient battu en finale du Mondial il y a un peu moins d'un an, dès le premier match de poules de cet Euro croate, les hommes de Didier Dinart se sont imposés 32-31 à l'issue d'un match haletant.

Les gardiens français en difficultéLes Bleus, avec leur défense 1-5, ont bien entamé la rencontre, et ont mené 4-2 puis 7-4. Mais peu à peu, les Norvégiens se sont habitués à cette défense (toujours privée de Luka Karabatic, blessé à la cheville) et leur jeu de contre-attaque a fait des misères aux Français. Bjornsen remettait les deux équipes à égalité (10-10) et Dinart décidait de faire entrer Dumoulin à la place de Gérard dans les buts. Cela ne changeait pas grand-chose (13% d'arrêts pour Dumoulin en première mi-temps, 21% pour Gérard). Les Bleus restaient pendant huit minutes sans marquer et la Norvège prenait les commandes de la partie, menant même 16-13 à quelques minutes de la pause, sur une perte de balle de Tournat magnifiquement exploitée par Sagosen. Un jet de 7m de Mahé permettait toutefois aux Bleus de revenir à -2 (15-17) à la mi-temps. Porte égalise, N'Guessan décisifFace à l'excellente défense norvégienne, les champions du monde continuaient de courir après le score en deuxième mi-temps. Les arrêts de Bergerud et les deux minutes de suspension infligées à Dipanda n'arrangeaient pas les affaires bleues, qui se retrouvaient menés 24-27. Mais petit à petit, les rotations françaises ont amené du sang neuf et les gardiens tricolores ont effectué quelques arrêts décisifs, et la France est parvenue à égaliser (27-27), sur un but de Porte. Dans les trois dernières minutes, l'entrée de N'Guessan s'avérait déterminante. Il provoquait la sortie de l'excellent Tonnesen, et Guigou en profitait pour marquer le but du 32-31 dans la foulée. Restait alors à gérer le dernier tir norvégien, alors qu'il ne restait plus que deux secondes à jouer. Le tir de Tanger était contré et la France pouvait laisser éclater sa joie de battre une fois de plus son rival scandinave !La route s'ouvre vers le dernier carréGrâce à ce succès, les Français sont premiers du groupe B, à égalité avec la Biélorussie (victorieuse 27-26 de l'Autriche), avant d'affronter les deux équipes, a priori, les plus faibles du groupe. Et comme le règlement fait que la France conservera ses points acquis lors du tour préliminaire (sauf ceux contre l'équipe classée quatrième, et donc éliminée), elle partira donc avec un avantage sur la Norvège lors du tour principal, et s'ouvre dont déjà presque la voie des demi-finales. Quelle belle soirée ! Prochain rendez-vous : contre l'Autriche ce dimanche à 18h15. Les marqueurs français : Mem (3), N.Karabatic (4), Mahé (8), N'Guessan (1), Abalo (4), Sorhaindo (1), Guigou (5), Dipanda (2), Porte (2), Tournat (2)

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU