Euro 2022 (Qualifs) : Une défaite sans conséquence

Euro 2022 (Qualifs) : Une défaite sans conséquence©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mercredi 20 avril 2022 à 23h38

Déjà qualifiée pour l'Euro 2022, l'équipe de France féminine de handball s'est inclinée 31-30 en République tchèque. Les Bleues finiront leur campagne samedi contre l'Ukraine.



Les Françaises avaient fait le travail en remportant leurs quatre premiers matchs. La défaite en République tchèque lors de l'avant-dernière journée des éliminatoires de l'Euro 2022 n'a donc aucune conséquence. Les filles d'Olivier Krumbholz, dont la capitaine était Estelle Nze Minko (2 buts) en l'absence de Coralie Lassource, positive au covid, se sont inclinées 31-30 à Pilsen mais conservent la tête du groupe 4. Les Tchèques ont globalement dominé la première mi-temps et ont même compté trois buts d'avance à plusieurs reprises (8-5 à la 16eme, 10-7 à la 20eme) et sont rentrées aux vestiaires en menant 16-13. En deuxième période, les championnes olympiques (qui se déplaçaient en République tchèque avec un groupe remanié et de nombreuses jeunes joueuses) ne sont pas parvenues à recoller au score, même si elles sont revenues à plusieurs reprises à -1 (18-17 à la 35eme, 22-21 à la 43eme, 27-26 à la 53eme) et c'est finalement d'un seul but qu'elles s'inclinent ce mercredi. Marketa Jerabkova et Iveta Kovarova, auteures de 8 buts chacune, ont fait beaucoup de mal aux gardiennes françaises (1 arrêt pour Darleux, 8 pour Glauser), alors que du côté français, les deux meilleures marqueuses se nomment Pauletta Foppa et Alicia Toublanc, avec 4 buts. Dernier rendez-vous de ces éliminatoires : samedi au Havre contre l'Ukraine, pour un match forcément spécial.

La réaction d'Olivier Krumbholz :
"Nous avons fait une très mauvaise entame de match, notamment en ratant beaucoup de tirs. Les Tchèques étaient plus engagées et plus lucides, avec une meilleure utilisation de leurs moyens. Nous avons bafouillé notre handball en manquant des opportunités, nous les avons mises en confiance. Il y a eu du mieux en deuxième mi-temps mais on n'a jamais réussi à vraiment desserrer l'étau même si on est revenus au score. Nous avons eu du mal aussi individuellement à être percutant. Il faut continuer à travailler. La différence de motivation s'est vue avec des Tchèques qui jouent pour quelque chose de très important alors que nous sommes passés au travers au début. Autant la République tchèque n'avait pas brillé à Besançon, autant elle a très bien joué ce soir, je pense notamment à l'arrière gauche que nous étions censés canaliser. Notre défense est jeune - il faudra revoir cela en vidéo - et sa prestation est normale, je m'y attendais. En revanche, j'espérais beaucoup mieux de notre attaque avec plus de tirs de loin."

Les statistiques :
Gardiennes : Darleux (30', 1 arrêt) et Glauser (30', 8 arrêts)
Nocandy (0/1) - Toublanc (4/6) - Coatanea (2/2) - Valentini (3/3) - Zaadi-Deuna (1/5) - Houette - Sercien-Ugolin (2/2) - Flippes (3/4) - Kanor (3/5) - Horacek (2/6) - D. Lassource (1/1) - Foppa (4/5) - Nze Minko (cap) (2/5) - Ondono (3/3)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.