Euro 2020 (F) : La Première Ministre norvégienne doute de pouvoir mettre en place un protocole sanitaire

Euro 2020 (F) : La Première Ministre norvégienne doute de pouvoir mettre en place un protocole sanitaire©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le vendredi 13 novembre 2020 à 18h35

Alors que l'Euro féminin 2020 de handball doit débuter le 3 décembre prochain en Norvège et au Danemark, la Première Ministre norvégienne a confié ses doutes quant à la mise en place d'un protocole sanitaire adapté à la compétition.



L'EHF devra-t-elle gérer un désistement de la Norvège au dernier moment ? Alors que le championnat d'Europe féminin doit démarrer le 3 décembre, son organisation a déjà été bouleversée par la pandémie, dont la deuxième vague touche durement le continent depuis plusieurs semaines. Alors que la Norvège devait initialement accueillir les rencontres à Trondheim, Stavanger et Oslo, il a été décidé de réduire la voilure avec le Trondheim Spektrum qui accueillera les Groupe C et D du Tour Préliminaire ainsi que le Groupe II du Tour Principal puis la phase finale. Mais tout ceci pourrait être remis en cause par les récentes déclarations d'Erna Solberg, Première Ministre norvégienne. « Nous travaillons sur la question de savoir s'il est possible d'avoir un protocole pour un événement aussi important, a déclaré cette dernière. Il y a de nombreux signes qui indiquent que cela peut être difficile. »

L'EHF prend acte, le Danemark se tient prêt

Des propos qui ont déjà fait réagir du côté des fédérations norvégienne et danoise de handball ainsi qu'à la Fédération Européenne de handball. Prenant acte des doutes mis en avant par Erna Solberg, les trois instances ont admis que la situation sanitaire actuelle était un véritable défi au moment d'organiser une telle compétition, avec seize équipes concernées. « Toutes les parties soulignent leur coopération étroite et leur engagement à accueillir l'EHF Euro 2020 féminin comme plateforme puissante et vitale pour la promotion du handball féminin européen », ajoutent-elles. Alors que l'EHF doit trancher sur les modalités définitives d'organisation de l'Euro dans le courant de la semaine prochaine, le Danemark a déjà ouvert la porte à un déplacement des rencontres prévues en Norvège sur son territoire si le risque était considéré comme trop grand par Oslo.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.