Euro 2018 hommes : Promenade de santé pour les Bleus, déjà qualifiés

Euro 2018 hommes : Promenade de santé pour les Bleus, déjà qualifiés©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le dimanche 14 janvier 2018 à 19h52

L'équipe de France est en deuxième semaine. Opposés dimanche à l'Autriche lors de leur deuxième match dans cet Euro 2018, les Bleus se sont nettement imposés (33-26) et sont d'ores et déjà certains d'être présents au tour principal avant même de disputer leur troisième rencontre, face à la Biélorussie.

Présentée comme un duel très déséquilibré sur le papier, cette rencontre a débouché sur la déculottée que tout le monde promettait à cette modeste équipe autrichienne. A l'exception de quelques minutes en première mi-temps qui ont vu l'Autriche profiter d'un léger relâchement des Français pour revenir à deux buts, les joueurs de Didier Dinart, très sérieux en défense et appliqués en attaque, ont tenu leurs adversaires à distance pendant la totalité de la partie.Sans Nikola Karabatic et Cédric Sorhaindo, laissés volontairement au repos par Dinart, qui a fait beaucoup tourner dimanche, les Bleus et un Timothey N'Guessan élu logiquement joueur du match (7 buts) ont pris rapidement un net avantage, qu'ils ont entretenu ensuite, pour atteindre la pause sur une avance de cinq buts (17-12). Poussifs et butant régulièrement sur un Vincent Gérard toujours aussi vigilant dans sa cage, les Autrichiens ne pouvaient alors déjà plus rien espérer. Ils ont coulé au retour des vestiaires (33-26, score finale) face à des Experts très sérieux mais surtout beaucoup trop forts pour Thomas Bauer et ses coéquipiers. Sans forcer ni jamais trembler, l'équipe de France a déroulé toute la soirée, Raphaël Caucheteux, qui effectuait ses grands débuts internationaux, profitant au passage de cette promenade de santé pour signer son entrée, avec quatre buts. La soirée idéale pour tout le monde.Au classement, les Bleus, avec quatre points, s'emparent seuls des commandes de la poule en attendant le résultat de la Biélorussie face à la Norvège.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.