Coupe EHF (H) : Pays d'Aix reste en vie, Magdebourg trop fort pour Nantes

Coupe EHF (H) : Pays d'Aix reste en vie, Magdebourg trop fort pour Nantes©Media365

Nicolas Kohlhuber, publié le dimanche 01 mars 2020 à 21h07

En prenant le meilleur sur Tatabanya (26-22), Pays d'Aix a remporté son premier match du tour principal de Coupe EHF. Un succès qui laisse le club français en vie. De son côté, Nantes a perdu à Magdebourg et voit la première place lui échapper (29-28).

A la fin de la phase aller du tour principal de Coupe EHF, Pays d'Aix n'avait pas gagné le moindre match. Mais le club français n'avait perdu qu'une fois. Tout était encore possible à condition de l'emporter à domicile contre Tatabanya ce dimanche. Et c'est une mission réussie (26-22). Face au club hongrois, le PAUC n'a pas tremblé. Les coéquipiers de Nicolas Claire ont rapidement pris les choses en main et se sont détachés. A la moitié de la première période, le score était de 9-3. Un écart important mais à peine suffisant pour se transformer en victoire. Dans le sillage de Peter Hornyak, Tatabanya a recollé au score en deuxième période. Ils ont passé un 5-0 pour revenir de 13-18 à 17-18. Quelques instants auparavant, le club provençal avait eu sept buts d'avance. Solides mentalement, les hommes de Jérôme Fernandez ont su faire les efforts pour garder la main. Avec cinq buts, Iosu Goni Leoz a montré la voie du succès aux siens. C'est la première victoire du Pays d'Aix dans la phase de poule de cette Coupe EHF. Une victoire qui fait du bien puisqu'elle permet au club français de remonter à la deuxième place du groupe D. Son bilan comptable actuel lui permet même d'espérer passer au prochain tour en faisant partie des trois meilleurs deuxièmes de la compétition.


Nantes a raté son hold-up

Nantes est aussi dans les clous pour passer le cut de justesse. Le H est deuxième du groupe C. Après ses deux victoires inaugurales, l'équipe de Kiril Lazarov s'est incliné pour la deuxième fois devant Magdebourg, une équipe toujours invaincue dans la compétition. A domicile, les Allemands ont dicté leur loi aux Nantais pour la deuxième fois d'affilée (29-28). Équilibrée pendant 20 minutes, la rencontre a basculé en faveur de Magdebourg juste avant la pause. Les coéquipiers de Michael Damgaard Nielsen (10 buts) ont fait l'écart grâce à une meilleure défense et un jeu offensif plus efficace. Ils ont eu jusqu'à cinq points d'avance. Mais en jetant toutes ses forces dans la bataille, le pensionnaire de Lidl Starligue a failli renverser la situation. Aymeric Minne (10 buts) a pris les choses en main et a permis à Nantes de revenir à un petit but à trois minutes du terme. Malheureusement, c'est sur cet écart que le match s'est terminé. Une issue cruelle car elle permet à Magdebourg de quasiment s'assurer la première place du groupe aux dépens de Nantais qui n'ont pas démérité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.