Chambéry : Après avoir parié, Bannour a été licencié

Chambéry : Après avoir parié, Bannour a été licencié©Media365

Matthieu Angosto, publié le lundi 07 mai 2018 à 18h20

L'arrière droit de Chambéry Amine Bannour a été licencié par son club. Le Tunisien a parié sur plusieurs matchs de handball professionnel, ce qui est strictement interdit.

L’aventure d’Amine Bannour à Chambéry n’aura même pas duré une saison. Recruté alors qu’il évoluait avec le club tunisien de Mudhar, l’arrière droit a vu son bail être résilié par le club savoyard, selon L’Equipe. L’international tunisien est actuellement dans l’œil du cyclone pour avoir parié sur des rencontres professionnelles de handball. Une activité rigoureusement interdite, quand bien même Bannour n’a pas parié sur des matchs de Chambéry. Provisoirement mis à pied, le joueur de 28 ans a donc été licencié par l’actuel neuvième de la Starligue. Il a pris part à 18 des 22 matchs du club savoyard cette saison, inscrivant un total de 54 buts à 50 % de réussite. Il s'est notamment distingué en inscrivant 8 buts lors d'un déplacement à Cesson-Rennes, le 22 novembre dernier. Bannour a également participé aux Jeux Olympiques avec la Tunisie, en 2012 puis en 2016, inscrivant 36 buts en 10 matchs.

Toumi également en danger

Alors que le monde du handball français a déjà dû composer avec une affaire de paris illicites, le cas Bannour n’est pas isolé. En effet, un autre joueur tunisien est également dans le viseur de la Ligue. Il s’agit d’Aymen Toumi, qui évolue au poste d’ailier droit à Montpellier. Le club héraultais a été l’un des plus touché par « l’affaire des paris » en 2012. Un scandale qui avait vu tomber les internationaux français Nikola et Luka Karabatic. Par conséquent, selon L’Equipe, il est probable de voir Toumi être licencié dans les prochains jours. Lors de la première affaire de paris truqués, Nikola Karabatic avait écopé de six matchs de suspension, dont deux avec sursis. Désormais sans club, Bannour doit encore attendre la sanction de la commission de discipline de la Ligue.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU