Carnet noir : André Amiel, ancien président de la FFH, est décédé

Carnet noir : André Amiel, ancien président de la FFH, est décédé©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le dimanche 01 décembre 2019 à 11h46

André Amiel est décédé samedi à Marseille à l'âge de 85 ans. Ancien président de la Fédération française de handball, il avait officié de 1996 à 2008, contribuant notamment grandement à l'organisation des Mondiaux 2001 et 2007 en France.

Le handball français est en deuil. Peut-être que des téléspectateurs fraîchement levés ce dimanche matin pour suivre la performance des Bleues face au Brésil lors du Mondial au Japon (match nul 19-19) entre les deux équipes n'ont pas saisi pourquoi les joueuses d'Olivier Krumbholz s'étaient présentées avec un crêpe noir sur le bras pour affronter les Brésiliennes sur le parquet de Yamaga. Il s'agissait en réalité d'un hommage à André Amiel, décédé samedi à Marseille à l'âge de 85 ans. Présenté sur le site officiel de la Fédération française de handball comme « l'un de ses plus grands serviteurs », André Amiel avait occupé les fonctions de président de la FFH pendant douze ans, entre 1996 et 2008.

A l'origine des deux Mondiaux en France et de la Maison du Handball



« Il a été un grand artisan du développement du handball en France », rappelle l'instance ce dimanche, évoquant notamment le grand rôle joué par l'ex-patron du hand français dans l'organisation des Mondiaux 2001 et 2007, disputés tous deux à domicile. La Fédération française de handball note également dans son communiqué toute l'importance de ce père de deux enfants et grand-père de quatre petits-enfants dans la fondation de la Maison du Handball à Créteil. Grand artisan de ce projet, il n'avait pas manqué en avril dernier la première Assemblée générale fédérale dans les locaux du Clairefontaine des handballeurs français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.