Brest : Bezeau, ça sent la fin

Brest : Bezeau, ça sent la fin©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le mardi 05 mars 2019 à 12h37

Laurent Bezeau, entraîneur de l'équipe féminine du Brest Bretagne Handball, devrait être démis de ces fonctions par ses dirigeants. L'épilogue d'une crise profonde entre les joueuses et le technicien.

Ce n'est un secret pour personne, Laurent Bezeau n'est plus en odeur de sainteté en Bretagne. En arrêt de travail depuis trois semaines, l'entraîneur principal de l'équipe féminine du Brest Bretagne Handball devrait être libéré par ses dirigeants comme le révèle L'Equipe. Sous contrat jusqu'en 2021, le club devra payer le prix fort pour son limogeage. Son départ prochain n'est pourtant pas une surprise, le technicien breton et ses joueuses étant en conflit ouvert depuis plusieurs semaines.

Brest, bien à 1 000 km de Metz...

Première raison de son départ, les dirigeants du BBH juge les récentes performances de l'équipe décevantes et bien en-deçà des objectifs. Deuxième en championnat, les Brestoises sont à cinq points de Metz, qui réalise un sans faute depuis le début de saison (18 victoires en autant de rencontres). Plus grave, Brest va quitter la Ligue des Champions au terme d'un parcours calamiteux, bon dernier de son groupe au deuxième tour, avec aucune victoire dans l'escarcelle. Un nouveau revers contre le rival messin dimanche sur la scène européenne (39-26) aura particulièrement fait désordre en Bretagne. Des résultats qui ne témoignent plus d'une progression des joueuses sous l'ère Bezeau. Pourtant le techncien arrivé dans le Finistère en 2013 avait connu de francs succès avec le BBH, remportant la Coupe de France à deux reprises (en 2016 et 2018), atteignant la finale du championnat hexagonal et permettant aux Bretonnes de découvrir le 2eme tour de la Ligue des Champions.

Un vestiaire désagrégé

Mais plus problématique, le vestiaire s'est tendu ces dernières semaines, et a lâché son technicien. L'Equipe révélait ainsi le 23 février que les certaines joueuses avaient demandé le départ de Bezeau. Le début d'une faille qui ne s'est jamais refermé, l'entraîneur du BBH étant en arrêt maladie depuis trois semaines. L'éclatement de l'équipe aurait conduit naturellement les dirigeants à prendre une décision radicale et Bezeau devrait en faire les frais. L'entraîneur-adjoint Romain Corre et Jean-Luc Le Gall (coordinateur sportif), passés aux commandes en l'absence de l'habituel coach, devraient mener la barque brestoise jusqu'à la fin de la saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.