Bourg-de-Péage : Leynaud entraînera les gardiennes

Bourg-de-Péage : Leynaud entraînera les gardiennes©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le mardi 17 mai 2022 à 13h31

Amandine Leynaud, qui mettra un terme à sa carrière en juin, intégrera la saison prochaine le staff du club de Bourg-de-Péage. L'internationale française sera en charge de l'entraînement des gardiennes.


Leynaud est fixée. Sa carrière n'est même pas encore terminée qu'Amandine Leynaud (36 ans) sait déjà de quoi sa reconversion sera faite. L'emblématique gardienne française qui évolue actuellement au club hongrois de Györ et prendra sa retraite en juin prochain après avoir déjà fait ses adieux à l'équipe de France, à l'issue des Jeux de Tokyo auréolés d'un titre de championnes olympiques pour les Bleues et leur gardienne aux 253 sélections sous les couleurs bleu, blanc, rouge (la seule médaille d'or olympique en carrière pour Leynaud), intégrera une fois passée de l'autre côté de la barrière le staff du club de Bourg-de-Péage. Le club drômois, actuellement onzième du classement de la Ligue Butagaz Energie, a fait savoir via son entraîneur Camille Comte que la championne du monde 2017 et championne d'Europe 2018 avant de soulever la Ligue des Champions avec son club l'année suivante serait en premier lieu chargée de l'entraînement des gardiennes de l'équipe. "Elle m'a dit qu'elle serait là deux à trois fois par semaine pour entraîner les gardiennes de but", a indiqué lundi au micro de France Bleu Drôme Ardèche le coach de Bourg-de-Béage, une semaine après que le nouveau co-président Grégory Anquetil a révélé l'arrivée de Leynaud au sein de l'organigramme.

Leynaud davantage que simple coach des gardiennes ?

Comte a toutefois laissé entendre que l'Ardéchoise pourrait voir très vite son rôle élargi au-delà de celui de simple entraîneur des gardiennes. "Je crois que son expérience des grands clubs et de sa carrière va pouvoir être transmise, qu'elle ne soit pas simplement entraîneur des gardiens de but mais aussi qu'elle puisse donner de son expérience à tout le monde." De quoi redonner le moral à des Drômoises ayant réussi le petit exploit de se maintenir cette année alors que les soucis financiers du club lui ont coûté un retrait de 18 points au total (9 en février et de nouveau 9 en mars).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.