Bleus : Porte "très heureux" de revenir

Bleus : Porte "très heureux" de revenir©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 13 avril 2022 à 12h31

De retour chez les Bleus pour les matchs amicaux contre l'Espagne après avoir pris du recul pour préserver sa santé mentale, Valentin Porte va mieux, et le capitaine tricolore est ravi de retrouver le groupe de Guillaume Gille.



Il est de retour. Après avoir renoncé le mois dernier à disputer la Golden League avec les Bleus pour raisons psychologiques, Valentin Porte a retrouvé le groupe tricolore pour les deux matchs amicaux contre l'Espagne, jeudi à Paris et deux jours plus tard à Chambéry. Deux matchs que vont manquer les Parisiens Nedim Remili et Luka Karabatic, blessés et repartis se soigner dans leur club. Réuni avec ses coéquipiers à la Maison du handball de Créteil depuis lundi, Porte a lui évoqué ce retour attendu.

"J'avais vraiment coupé"

"Je n'ai raté qu'un stage mais j'ai l'impression que cela fait longtemps que je ne suis pas venu en équipe de France, a-t-il d'abord reconnu dans des propos retranscrits par la FFH. Les joueurs étaient contents de me voir et je crois que cela fait plaisir à beaucoup de monde, je me suis fait un peu chambrer. Je me suis excusé de ne pas être venu au stage précédent. J'ai aussi expliqué un peu le pourquoi du comment et que je ne me sentais vraiment pas bien. J'avais vraiment coupé et je n'avais pas suivi les matchs. Voilà, je suis aujourd'hui très heureux de retrouver tout le monde. Il reste encore beaucoup de travail mais je vais mieux ; je suis sur la bonne voie. Je remonte la pente dans ma vie privée et professionnelle. Lors des échanges avec Guillaume Gille, je lui ai dit que j'allais de mieux en mieux, que je ressentais moins d'angoisse et que j'étais prêt à retrouver le groupe."

"Il n'y a pas que le hand"

Un capitaine heureux donc, qui est aussi revenu sur l'annonce de sa dépression, encore rare dans le monde professionnel. "Cela m'a fait du bien d'en parler et, peut-être, d'aider d'autres personnes à en parler aussi. Je ne l'ai pas fait pour me faire plaindre mais pour exprimer mon ressenti avec le désir d'expliquer les choses. Je fais partie des personnes qui pensent que tout va bien dans notre bulle. Quand on regarde en dehors de cette petite bulle, on constate qu'on n'est pas forcément dans le vrai. Cela fait ouvrir les yeux et fait penser qu'il n'y pas que le hand, qu'il existe des choses importantes, notamment la famille", conclut le joueur de Montpellier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.