Bleus/G.Gille : " Redonner de l'allant à cette équipe "

Bleus/G.Gille : " Redonner de l'allant à cette équipe "©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le mardi 28 janvier 2020 à 16h32

La Fédération française de handball a confirmé ce matin la nomination de Guillaume Gille au poste de sélectionneur. Dans la foulée, l'ancien joueur de Chambéry a donné une conférence de presse durant laquelle il a évoqué les nombreuses missions qui l'attendent.



Guillaume Gille, quelle est votre première réaction après cette nomination ?
J'ai un sentiment forcément partagé. J'ai une pensée pour Didier Dinart qui est dans une position délicate, pour laquelle on est tous responsables. Faire de cet Euro un échec de Didier est absurde, comme l'est tout autant le fait de penser que l'équipe de France est automatiquement sur le podium en début de compétition. Maintenant, suite à la décision qui a été prise par la Fédération, j'ai une énorme responsabilité. J'ai devant moi un énorme défi qui est le TQO. Je l'aborde avec l'envie de redonner de l'allant à cette équipe de France. J'ai l'âme bleue et j'ai envie de me mesurer à ce défi : se relever, faire en sorte que l'équipe retrouve une confiance effilochée et des repères. Nous aurons besoin de l'engagement et de l'implication des joueurs afin de monter un autre visage que celui de l'Euro.

Quel est votre programme pour les jours à venir ?
Nous sommes dans une phase de distribution des rôles, au sein d'un staff qui doit être reconstruit. Il faudra aller chercher de nouvelles ressources, notamment techniques, avec un poste d'adjoint et un à la préparation physique. Cette période est une période de bilan, pour ensuite rapidement proposer une nouvelle composition de staff afin de se mettre au plus vite en ordre de bataille. On va préparer ce TQO en mode commando.

« C'est un peu schizophrénique »

Quel sera le profil de votre adjoint. Sera-t-il issu de la filière fédérale ou viendra-t-il de l'extérieur ?
Il n'y a aucune raison de se concentrer sur un univers. Notre mission, qui revêt un fort enjeu, sera compliquée. Il va y avoir beaucoup de pression. On est en train de dresser le portrait de la personne qui devra amener ses compétences, ses ressources à ce projet que l'on souhaite bâtir. On ne ferme aucune porte. L'heureux élu vous sera présenté dans les prochaines semaines.

Est-ce un cadeau empoisonné ?
Le cadeau est empoisonné si tu le vois empoisonné. Les données ne sont pas simples, mais j'ai envie d'œuvrer avec le nouveau staff et avec l'équipe pour permettre un rebond. J'ai bien conscience d'avoir fait partie du problème, et que l'on me propose de faire également partie de la solution. C'est un peu schizophrénique, mais j'ai la motivation et l'énergie pour réussir cette mission.

A l'Euro, y a-t-il eu des désaccords avec Didier Dinart ?
Dire que dans un staff on est toujours d'accord, ce serait décrire le monde des Bisounours. Bien évidemment qu'avec Didier, nous sommes différents, nous n'avons pas la même histoire, la même culture handball. Maintenant c'est aussi ce qui faisait notre richesse. Et je ne vais pas rentrer dans les détails, mais forcément, on a forcément vécu une défaillance dans le staff. C'est pour cela que je me mets dans cet échec. Notre articulation au sein du staff et avec l'équipe n'a pas marché, c'est un constat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.