Bleues : Pas de Mondial pour Glauser

Bleues : Pas de Mondial pour Glauser©Media365

Aurélien CANOT, publié le lundi 14 octobre 2019 à 13h13

Gravement touché au genou gauche contre Budapest en Ligue des Champions, dimanche en Roumanie, Laura Glauser a passé une IRM qui a révélé une rupture des ligaments croisés. La gardienne de Metz et des Bleues manquera le Championnat du Monde au Japon (30 novembre au 15 décembre), qu'elle ait besoin de se faire opérer ou pas.

Pas de Mondial pour Laura Glauser (26 ans). Comme pouvaient le redouter Metz et l'équipe de France après que la gardienne internationale du club lorrain s'est gravement blessée au genou gauche, dimanche dernier en Roumanie contre Budapest lors de la victoire des Dragonnes en Ligue des Champions (34-28), Glauser sera longuement absente. L'IRM passée dans la foulée par la native de Bensaçon a ainsi confirmé qu'elle souffrait bien d'une rupture des ligaments croisés, comme craint tout de suite par le staff messin, à chaud. Dans le meilleur des cas, la gardienne championne d'Europe avec les Bleues en 2018 sera éloignée des terrains pendant au moins deux mois, dans le pire, pendant probablement six mois. Tout dépendra de si elle aura besoin de se faire opérer ou pas, le ligament n'étant que partiellement rompu. Elle le saura la semaine prochaine. « L'IRM a révélé une rupture partielle. Il faudra refaire un examen dans huit jours pour savoir si une opération est nécessaire », explique dans les colonnes du Républicain Lorrain Thierry Weizman, à la fois président et médecin du club, tout en sachant qu'il n'y a aucune garantie ni dans un cas ni dans l'autre. « Sur le poste de gardienne de but, parfois, ça peut tenir. Mais il y a toujours un risque », prévient Weizman, précisant bien que « Sans opération, il faudra remuscler le genou et compter un délai d'au moins deux mois. » « Laura a besoin de réfléchir. On prendra une décision définitive la semaine prochaine », poursuit l'homme fort du club de Metz, fortement peiné pour sa joueuse.


Glauser absente pour les JO de Tokyo également ?

« C'est une combattante, mais moralement, c'est très très dur. C'est une saison extrêmement importante avec les championnats du monde, les JO et l'ambition d'un Final Four pour Metz. » Le Mondial, qu'elle se fasse opérer ou pas, Glauser est déjà certaine de le manquer, sachant que la compétition aura lieu du 30 novembre au 15 décembre. Dans tous les cas, le timing sera donc trop serré pour la gardienne française. Un gros coup dur pour l'équipe de France mais plus encore pour les Dragonnes, déjà privées de l'une de ses autres meilleures joueuses Xenia Smits jusqu'au début de l'année prochaine au moins. En attendant, les Messines poursuivront la saison avec une seule gardienne professionnelle : la Croate Ivana Kapitanovic. Et croiseront les doigts. « On va serrer les fesses jusqu'à la fin de l'année, il faut qu'il n'arrive rien à Ivana. Mais on ne pourra pas terminer la saison avec elle seule. Si Laura se fait opérer, on cherchera à recruter », prévient toutefois Thierry Weizman. A noter que si opération il y a, Glauser ne manquera probablement pas uniquement le Championnat du Monde au Japon, mais aussi peut-être toute la fin de saison avec Metz et éventuellement également les Jeux de Tokyo avec les Bleues. Un cauchemar.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.