Bleues - Lacrabère : " On a su gagner dans la difficulté "

Bleues - Lacrabère : " On a su gagner dans la difficulté "©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION : publié le vendredi 11 décembre 2020 à 09h50

A l'issue de la difficile victoire de la France contre l'Espagne (26-25) lors de l'Euro 2020 au Danemark, Alexandra Lacrabère a fait le point sur le début de tournoi des Bleues.



Pour le moment, c'est un sans faute pour la bande à Krumbholz. Avec quatre victoires en autant de matchs, l'équipe de France a idéalement lancé son Euro 2020, avant d'affronter ce vendredi la Russie (18h15). Pour autant, les Bleues ont eu du mal à se défaire de l'Espagne (26-25) jeudi, une situation pas pour autant inquiétante pour Alexandra Lacrabère. « En première période, on était vraiment très, très bien au niveau défensif, on a pris vraiment de la profondeur, on les impactait. En deuxième, on a perdu de l'ambition défensive, on laissait leurs joueuses de duel nous écraser. On s'est laissé enfoncer. Mais ce que je retiens, c'est qu'on a su gagner dans la difficulté, ce qui n'était pas le cas durant les dernières compétitions », a notamment expliqué l'arrière droite ou demi-centre française, dans des propos recueillis par L'Equipe. Après l'Espagne, la France va continuer son marathon ce vendredi.

« On ne pourra pas se cacher derrière ça »

« Une petite victoire ? Je ne sais pas si ça fait plus de bien, ça fait du bien de gagner dans tous les cas. C'est toujours serré face aux Espagnoles mais on a su rester lucides à la fin pour ne pas lâcher les ballons qui comptaient. Ça aurait été bien de faire tourner oui, après Olivier (Krumbholz) fait jouer tout le monde depuis le début de la compétition. C'est vraiment le point positif, car c'est comme ça qu'on a gagné les compétitions par le passé. Et la Russie est dans la même configuration que nous, elle a galéré pour battre le Monténégro (24-23), elle a à peine plus de repos que nous donc on ne pourra pas se cacher derrière ça. Les jambes sont contrôlées par la tête et avec l'euphorie, ça va. Là, je vais aller me reposer et je pourrai aller fracasser les Russes demain (vendredi) », a fini par lancer Lacrabère. Le rendez-vous est pris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.