Amical : La première manche face au Danemark remportée par les Bleues

Amical : La première manche face au Danemark remportée par les Bleues©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 18 mars 2021 à 20h48

Avant un deuxième duel ce samedi à Créteil, les joueuses d'Olivier Krumbholz ont dominé le Danemark (26-22) pour leur premier match depuis l'Euro en décembre dernier.



Les Bleues n'ont pas manqué leurs retrouvailles. Pour lancer leur préparation en vue des Jeux Olympiques de Tokyo, les joueuses d'Olivier Krumbholz ont rendez-vous avec le Danemark sur le parquet du Palais des Sports de Créteil. Avant la deuxième manche ce samedi, les Tricolores ont signé un succès probant face au Danemark pour leur premier match depuis la conclusion du dernier championnat d'Europe et la défaite en finale face à la Norvège. Alors que le staff tricolore a décidé de profiter de son groupe élargi pour effectuer des rotations, les coéquipières de la capitaine Siraba Dembélé-Pavlovic (1 but sur 2 tirs) ont pris quatre buts d'avance dès le quart d'heure de jeu mais, sous l'impulsion de Kristina Jorgensen (7 buts sur 12 tirs), les Danoises ont profité d'une défense française moins solide pour revenir à hauteur en sept minutes avant de prendre deux longueurs d'avance à deux minutes de la fin. C'est alors que Pauletta Foppa (5 buts sur 7 tirs) est sortie de sa boîte pour marquer coup sur coup et permettre aux Bleues de retrouver leur vestiaire avec un score de parité. Au retour sur le parquet, le Danemark a fait la course en tête mais sans jamais parvenir à distancer l'équipe de France.

Les Bleues ont patiemment construit leur succès

Alors que le staff danois a décidé de tenter le jeu à sept dans le champ durant ce deuxième acte, la défense tricolore a su garder le cap pour maintenir les deux équipes au coude-à-coude. Ce n'est qu'à l'orée des dix dernières minutes que les Bleues ont haussé le ton avec Béatrice Edwige (3 buts sur 5 tirs), Aissatou Kouyaté (3 buts sur 7 tirs) et Allison Pineau (1 but sur 2 tirs) qui, en un peu plus de deux minutes, ont donné trois longueurs d'avance à leur formation. Si Sandra Toft avait tenu la baraque dans son but (6 arrêts à 22% d'efficacité), Anna Kristensen a eu à peine plus de réussite en fin de match (2 arrêts à 29% d'efficacité) après être intervenue ponctuellement en début de rencontre, arrêtant notamment un jet de sept mètres d'Alexandra Lacrabère (2 buts sur 4 tirs) avant la mi-temps. Si, en fin de match, les Bleues ont parfois été plus vite que la musique, avec des tirs non cadrés, elles s'imposent de quatre longueurs (26-22). Après la rencontre, Olivier Krumbholz a déjà prévenu qu'une autre équipe sera alignée pour le deuxième match ce samedi, avec notamment Pauline Coatanea, Chloé Valentini ou Orlane Kanor qui n'ont pas foulé le parquet ce jeudi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.