National 1 : Pour Villefranche, les barrages "c'est énorme"

National 1 : Pour Villefranche, les barrages "c'est énorme"©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 19 mai 2021 à 14h22

Opposé à Niort (18e de Ligue 2) en barrages, le FC Villefranche Beaujolais (3e de National 1) espère retrouver un deuxième échelon qu'il a uniquement fréquenté une saison dans son histoire (1983-1984).



37 ans après l'unique saison de son histoire en Division 2 (1983-1984), le FC Villefranche Beaujolais pourrait retrouver le deuxième échelon. Troisièmes de National 1, derrière Bastia et Quevilly, promus en L2, les Tigres Caladois vont disputer un barrage aller-retour face à Niort, qui a fini 18e de l'antichambre de l'élite. Un moment évidemment particulier pour Maxime Jasse, natif de Villefranche-sur-Saône et au club depuis 2011, et qui mesure bien le chemin parcouru par son club.

"Une vraie fierté"

"C'est sûr que c'est énorme. Je suis arrivé au club il y a dix ans en CFA et on n'était pas programmé pour cela. C'est une vraie fierté, même si j'ai vécu la saison de loin, notamment par mes soucis physiques. Je suis attaché à Villefranche, très fier du parcours des mecs et de cette remontée, même s'il y a toujours eu une réelle sérénité, a déclaré le milieu de terrain de 33 ans en conférence de presse. Même quand on était derniers à la 14e journée, il y avait une grande sérénité et je disais qu'on ne serait pas loin des barrages à la fin de saison. Parce que les contenus étaient bons. J'étais persuadé qu'il nous fallait qu'une série et au bout d'une, deux, trois victoires, que le maintien a ensuite été acquis..."


"Et c'est exceptionnel pour la ville, le club, la région, poursuit-il. On ne peut plus se cacher désormais. On joue la montée, c'est l'objectif. Il ne faut pas avoir de regrets, et aborder ce rendez-vous avec humilité et détermination." Face à eux lors de ces deux matchs qui se disputeront à huis clos, mardi (19h) à Villefranche et trois jours plus tard à Niort (20h45), des Chamois qui ont vécu une véritable dégringolade au classement, et restent sur huit matchs d'affilée sans victoire. "Ce qu'on veut, c'est ne pas subir ces rencontres mais plutôt se livrer, et imposer notre statut d'équipe professionnelle", assure leur coach Sébastien Desabre, qui juge ses joueurs "très concernés". Et il le faudra pour éviter une mauvaise surprise, et une première descente pour un club qui n'a plus fréquenté le troisième échelon depuis dix ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.