National 1 : Des matchs en retard au programme

National 1 : Des matchs en retard au programme©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, Media365 : publié le jeudi 19 novembre 2020 à 21h10

Ce week-end, il n'y aura pas de journée de National mais le championnat ne s'arrête pas pour autant. Cinq matchs en retard sont programmés et ils ne sont pas sans enjeux.



Le SO Cholet peut faire une très bonne opération, ce vendredi, en déplacement sur la pelouse de la lanterne rouge (SC Lyon, 5 points). Vainqueurs sur le terrain de Quevilly-Rouen lors du match précédent (1-2), les joueurs de Stéphane Rossi (4eme, 18 points) peuvent chiper la place de dauphin de Bastia au Red Star si celui-ci ne s'impose pas à Sète (intenable à domicile). « Nous avons fait une bonne opération à Quevilly, il faut alors continuer à travailler pour être régulier sur les prochaines rencontres, avertit Stéphane Rossi, le coach choletais. L'enchaînement des prochains matchs va certainement contraindre mes joueurs à puiser dans leurs réserves. Nous devrons être prêts sur le plan athlétique pour faire face à cela. Lyon est une équipe avec beaucoup de qualité, qui n'est selon moi pas à sa place. Elle est en difficulté certes, mais nous n'abordons pas ce match comme si nous rencontrions le dernier du championnat. Je pense qu'ils remonteront la pente. »

De son côté, Quevilly-Rouen (10eme, 15 points en 10 matchs) doit absolument inverser la tendance car les Normands sont sur deux défaites de rang (contre Avranches, 4-1 et contre Cholet). L'objectif est clair, une victoire contre Bourg-en-Bresse (13eme, 14 points) serait plus que jamais la bienvenue afin de se rapprocher du peloton de tête. « On doit vite passer à autre chose, prévient Bruno Irles, l'entraîneur rouennais. On a travaillé avec l'ensemble des joueurs cette semaine. Je sais déjà comment on va débuter vendredi soir. Notre adversaire a de très bonnes individualités. C'est une équipe de haut tableau, contrairement à ce que l'on voit au classement. Pour moi, ils méritaient de monter en Ligue 2 l'an passé. » En face, Karim Mokeddem, son homologue, relevait également la qualité de son rival : « L'équipe de Quevilly est une formidable équipe avec un entraîneur qui connaît bien le National puisqu'il est monté la saison dernière. Ils ont pu avoir plusieurs très bonnes recrues et ils ont fait un bon début de saison. »

Villefranche doit se remettre la tête en avant

Englués dans le bas du classement, Villefranche et Annecy vont se battre dans le match de la peur ce vendredi. Les Caladois (16eme, 10 points, 11 matchs joués), opposés aux Hauts-Savoyards (17eme, 7 points, 9 matchs joués) n'ont pas le droit à l'erreur. Sur une série d'une défaite (0-1 contre Concarneau) et d'un nul (0-0 contre le Stade Lavallois), les hommes d'Alain Pochat (Villefranche) vont devoir s'employer pour prendre des points. « À ce niveau-là, on n'est pas au top, révèle le technicien. J'ai dû faire rappeler 6 ou 7 garçons de la R1 pour faire une opposition à 11 contre 11 mardi car en ce moment on est un peu amputé de pas mal de petits bobos. Comme j'ai dit, là où je suis inquiet c'est l'état du terrain parce que c'est le terrain annexe de rugby. J'ai vu le match contre le FC Bastia Borgo de samedi, c'est un contexte qu'il faudra prendre en compte. » Ces matchs permettront à plusieurs formations de rattraper un calendrier jusqu'ici bousculé. Le dernier match en retard programmé est la rencontre entre le Stade Lavallois et l'US Boulogne.

Le programme des matchs en retard

Vendredi 20 novembre : Stade Lavallois - US Boulogne ; FC Sète - Red Star FC ; SC Lyon - SO Cholet ; Quevilly-Rouen - Bourg-en-Bresse ; FC Annecy - FC Villefranche

Vos réactions doivent respecter nos CGU.